RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
24/05/2016

L'écologie et l'environnement, deux notions bien distinctes




Bon nombre de personnes ont tendance à mélanger les notions d’écologie et d’environnement.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Un article en ligne du journal Les Echos souligne « les différences et les réels impacts de chaque notion sur la biodiversité et la protection de l’environnement. »

L’écologie « est avant tout considérée comme une science qui analyse les interactions et les impacts entre les êtres vivants et les différents écosystèmes existants » et « désigne également la science de l'habitat. »

Ainsi, « plusieurs noms communs vont dériver de ce mot comme écologue qui est un scientifique spécialiste de l'écologie, ou "écologiste" qui est un militant défendant la nature et les équilibres biologiques. »
 

Des différences de fond

Le mot environnement « désigne plutôt un cadre de vie de l'homme. L'environnement naturel fait souvent l'objet de dégradation, de surexploitation, de déforestation, de pollution, qui est souvent le résultat de l'énorme impact des activités humaines. »

Malheureusement, le terme d’écologie « prête à confusion, car elle peut également transcender une dimension politique. Les partis verts qui sont apparus dans les années 60 prônent la nécessité de protéger la nature et l'environnement. »

L’article ajoute que « le terme écologie est donc souvent utilisé pour les désigner dans le langage courant. En réalité, il convient mieux d'utiliser le mot écologisme qui correspond à une idéologie politique. »

L’article souligne qu’on peut également « l'associer à d'autres termes pour obtenir des sous-sections comme "l'écologie humaine" qui est la partie de l'écologie qui étudie l'espèce humaine. "L'écologie politique" quant à lui, est un ensemble de courants de pensée qui insistent sur la prise en compte des enjeux écologiques dans toutes actions ou décisions politiques. »

En outre, l’écologie est un réel outil « de lutte contre le réchauffement climatique est un des changements les plus inquiétants que subit notre planète. Il permet d'analyser les modifications du climat qui entraînent de mauvaises récoltes, la fonte de la calotte glaciaire, la sècheresse, la canicule..., en identifiant un problème environnemental urgent : les émissions de gaz à effet de serre. »

Lire l’intégralité de l’article des Echos ici.
 






1.Posté par AIT-MESSAOUD le 27/10/2019 12:09
AGROBIOTEK-INGENIERIE dont la vocation est la mise en au point de fertilisants et de supports de culture respectueux de l’environnement, économe en eau au profit des agriculteurs. Aussi, nous avons élaboré un produit, le GELVITER , qui est un hydro rétenteur gélifié à base d’eau et d’intrants spécifiques, de charbon végétal. La vocation de ce produit est de permettre, en premier lieu, une maîtrise complète de la consommation en eau nécessaire à la production agricole tout en assurant une meilleure productivité agricole.
En deuxième lieu, l’utilisation de notre solution entièrement biodégradable a pour fonction d’amender les sols. Nous destinons le développement de nos solutions pour des zones géographiques arides et semi arides dans le cadre d’une approche qui sera à chaque fois locale avec toutes les parties prenantes pour être en accord avec une démarche de développement local.Nous sommes en mesure d'accompagner et d'offrir une assistance technique aux utilisateurs de notre produit afin de garantir la sortie de la crise alimentaire,de sédentariser les populations et de mettre fin à l'exode massif

Dans cette perspective, notre projet a retenu l’attention de notre partenaires au
Cameroun,Tchad,Mali,Côte d'Ivoire,Sénégal

Nous avons présentés nos solutions à la COP 22 (MARRAKECH) , COP 13 (CHINE) , COP 14
http://agrobiotek-solutions.fr
Facebook agrobiotek ingenierie
https://youtu.be/bR92RORecIo
merci de regarder la vidéo (à partir de 4 min 14)

Nous entendons et lisons à longueur de journée que la planète va mal et que cela n'ira pas en s'arrangeant. Je veux bien corroborer ces informations mais que penser de l'ensemble de ces lanceurs d'alerte qui ne font que ressasser des faits sans essayer de trouver des solutions et que penser de l'ensemble des ces prestataires, agences pour l'innovation, banques partenaires, sociétés de conseil, etc...qui surfent sur ces maux afin de faire leur publicité à moindre coût. Je suis sensibilisé depuis plusieurs années (déjà 6 ans) aux problèmes de désertifications et de migration de populations et j’ai présenté notre solution aux COP . J'ai avec mes collaborateurs réalisée un produit GELVITER qui aux dires de nombreux établissements cités précédemment avait un avenir certain. Force est de constater que ces soit disant facilitateurs ne sont que des beaux parleurs sans réelle compétence. Je peux dire avec le recul qu'ils sont de bons joueurs de tennis de table, voir de joueurs de billard français. Ils ne savent que renvoyer la balle ou considérer qu'il faille d'autres intervenants.
On ne réglera aucun problème si ces soit disant partenaires ne savent que consommer le temps précieux des gens de bonnes volontés oeuvrant pour un monde meilleur. Mais je comprends que ces entités doivent aller aux ordres et se soumettre aux différents lobbies.

Je partage ce constat avec toutes les personnes qui comme moi essayent d'avancer et qui se retrouvent bloquées par un système tellement complexe que personne ne comprend plus rien. Les premiers étant les salariés et décisionnaires de ces agences!!!! .

https://lentreprise.lexpress.fr/creation-entreprise/etapes-creation/la-france-en-retard-dans-le-financement-des-start-up_1810217.html
(Nous sommes en 2019 et toujours rien à changer)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter