RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
29/11/2017

L’échec des réseaux sociaux d’entreprise

Sébastien Arnaud



A l’opposé de ce qui était escompté, les réseaux sociaux d’entreprises ne facilitent pas la communication interne. Au contraire, montre un article poussé de La Tribune.fr, ils participent à compliquer les échanges.


ILD
ILD
L’idée était pourtant simple. Puisque les réseaux sociaux ont révolutionné les échanges et la façon de communiquer, leur arrivée dans le milieu de l’entreprise est évidente. Et pourtant. Un article fouillé du journal La Tribune.fr remet largement en question cette idée en se demandant si ces réseaux sociaux en entreprise fonctionnent : « Dans leur forme actuelle, pas vraiment, tranche un rapport produit par la chaire intelligence RH et RSE de l'IGS, avec le cabinet BDO. Ils seraient même plutôt contre-productifs : si les grandes entreprises françaises s'y convertissent (58% ont déjà franchi le pas et 26% veulent le faire à court terme) c'est parce qu'elles espèrent que les nouveaux outils numériques vont aider à "transformer les comportements", "dématérialiser les process RH", "favoriser la communication" et "libérer les énergies créatrices dans l'entreprise", d'après une enquête de mai 2017 du Journal du CRM » répond l’article.
 
Dans les faits continue le site d’infos économiques, les salariés utilisent très peu ces outils de travail. Dans beaucoup de cas, ils créeraient même un climat délétère, voire de méfiance. « Pire : ils renforceraient le cloisonnement entre les services, les fameux "silos" qui sont devenus les épouvantails des groupes qui se veulent innovants. "Pour l'heure, le compte n'y est clairement pas", confirme Jean Pralong, auteur de l'étude et professeur de gestion en Ressources humaines à l'IGS-RH. Les entreprises paient pourtant cher : le coût mensuel par employé s'élève entre 4 et 5 euros, ce qui représente un budget non négligeable pour un grand groupe comprenant des milliers de collaborateurs » lit-on plus loin.
 
C’est tout le paradoxe. Mieux communiquer a toujours été un enjeu professionnel et une nécessité pour un travail performant. Mais communiquer mieux repose surtout sur une approche humaine des ressources humaines et du management. Des outils technologiques et numériques peuvent être utilisés mais ils ne sont pas une solution en eux-mêmes. Et pour ce qui est de la transposition des habitudes de communication du quotidien dans le travail, l’article répond pertinemment : « La liberté de ton et d'expression expérimentée sur Facebook ne peut pas se transposer dans un réseau social d'entreprise, où la parole est par essence plus codifiée. Par conséquent, les salariés s'inquiètent de mal utiliser l'outil, de faire une erreur qui serait exposée aux yeux de tous et qui pourrait leur être reprochée par la suite. »
 
Lire en intégralité l’article sur le site La Tribune.fr





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche