RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
08/04/2019

Interconstruction : un promoteur mécène et sponsor

RSE Magazine



Interconstruction est un groupe indépendant de promotion de logements résidentiels qui est très présent en Île-de-France. Dirigé par Marc Villand, président, et Gilles Imbert, directeur général, il mène des actions de mécénat et de sponsoring qui s’intègrent aujourd’hui dans une stratégie d’entreprise illustrée par cette formule : « Cultiver l’art de la ville ».


Un engagement singulier et substantiel
 
Le dernier baromètre du mécénat d’entreprise en France, publié par Admical, annonce pour la première fois depuis six ans une montée significative des chiffres du mécénat. Cependant, les PME, moins structurées que les grands groupes, ne distinguent pas toujours le mécénat du parrainage (1). Il n’en reste pas moins que le sponsoring et le mécénat ne sont pas réservés aux grandes entreprises : ils peuvent être d’excellents moyens, même pour une PME, d’acquérir plus de visibilité, une image positive et la culture d’entreprise idoine. Le Baromètre du mécénat d’entreprise 2016 révèle même que les PME et TPE constituent la grande majorité des entreprises contributrice au mécénat en France, qu’il s’agisse de mécénat financier (77 % des entreprises), de mécénat en nature (29 %) ou mécénat en compétences (11 %) (2). En dépit des « limitations financières, cognitives et organisationnelles » que rencontrent les petites et moyennes entreprises, leurs spécificités favorisent l’émergence d’un engagement responsable à la fois singulier et substantiel (3).
 
Illustration avec Interconstruction, le groupe de promotion résidentielle présidé par Marc Villand qui est, par ailleurs, président de la chambre Île-de-France de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), responsabilité lui valant une visibilité plus grande que ses fonctions à la tête d’Interconstruction qu’il a repris en 2003 et qu’il a développé sur les principaux marchés du logement neuf en Île-de-France. Ce n’est pourtant pas faute de se distinguer de ses concurrents, en restant farouchement indépendant et en menant des actions de mécénat et de sponsoring originales.

Précurseur dans l’art, la littérature et les jardins

Interconstruction a été précurseur dans l’imbrication de l’art et de l’immobilier, depuis 2006, en faisant réaliser une œuvre par un artiste dans chacune de ses réalisations (ce qui annoncera plus tard la création de la charte du ministère de la Culture "un immeuble, une œuvre", initiée par Laurent Dumas, président du groupe Emerige, et reprise ensuite par la plupart des grands promoteurs). Interconstruction lance maintenant un fonds de dotation reposant sur un concept inédit : « L’art de cultiver la ville ». Gilles Imbert, directeur général d’Interconstruction, résume ainsi l’idée : « Cela nous amène notamment, en partenariat avec des librairies indépendantes locales, à installer des livres dans les parties communes de nos immeubles et résidences. Cela consistera aussi à créer dans chacune de nos constructions un jardin qui sera un refuge de la biodiversité », démarche qui a le mérite et l’originalité de combiner diffusion des œuvres littéraires dans les constructions et la promotion de la biodiversité dans les jardins des résidences. Une manière pour Marc Villand, président d’Interconstruction, de réunir ces deux passions qui lui sont chères (4).
 
Entre sponsoring et mécénat

Interconstruction a contribué également à l’événement « ouverture de champ » – ce rendez-vous handicap, image et humour que produit chaque printemps LADAPT, la grande association de rééducation (5). Marc Villand dévoile les circonstances dans lesquelles ce partenariat est né : « Trois raisons nous ont amené à devenir leur mécène. D’abord les liens étroits que nous avons tissés avec cette grande association de rééducation au moment de l’acquisition par Interconstruction de leur site historique situé à Saint-Cloud, terrain sur lequel nous avons pu créer un programme phare, « Regards en Seine ». Ensuite, nous avons lancé pour LADAPT une maison médicalisée à Valence, qui est actuellement en phase de montage. Enfin, j’ai été personnellement bénéficiaire des soins de LADAPT, pour une rééducation fonctionnelle après une opération délicate du genou… »

« Nous avons aussi apporté notre concours à une exposition sur Clouzot entre fin 2017 et début 2018 à Paris », ajoute Gilles Imbert, directeur général d’Interconstruction (6). Il conclut : « Ces actions sont intimement liées à notre vision du métier de promoteur : qualité, performance, art et culture. Et concrètement, elles sont le fruit de rencontres et de partages en rapport avec nos projets de construction. »
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter