RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
20/12/2018

Huile de palme : annonce prometteuse du plus grand fournisseur mondial




Greenpeace se félicite par communiqué de l’annonce de Wilmar International du lancement d’un plan de contrôle des conséquences du commerce d’huile de palme. Cet acteur économique qui contrôle 40% du commerce mondial de ce secteur pourrait en effet changer la donne.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Le plus grand producteur du monde d’huile de palme lance un plan d’action de surveillance de ses fournisseurs. C’est avec enthousiasme que Greenpeace a reçu cette annonce de Wilmar International. « Pour Greenpeace, si ce plan est correctement mis en oeuvre, il constituera une étape importante vers l'élimination de la déforestation dans la chaîne d'approvisionnement de Wilmar. Ce géant de l'huile de palme concentre 40% du commerce mondial de cette matière première, et ces changements auraient donc un impact majeur sur le reste de l'industrie de l'huile de palme » explique l’ONG par communiqué.
 
Il faut dire que le géant mondial de l’huile de palme semble décidé à mettre les moyens. Des satellites seront notamment utilisés pour surveiller la déforestation causée par l’activité des fournisseurs. « Greenpeace veillera à ce que Wilmar respecte scrupuleusement son engagement et continuera à informer les consommatrices et consommateurs sur l'impact environnemental des produits de leurs supermarchés » a commenté la responsable Forêt de Greenpeace France, Cécile Leuba.
 
Jusqu’ici, Wilmar International était la cible des militants de Greenpeace. Ces derniers lui reprochaient de développer son activité aux quatre coins du globe sans regarder les comportements irresponsables de ses fournisseurs. « L'annonce de Wilmar fait suite à une campagne internationale de Greenpeace pour mettre fin à la déforestation liée à l'huile de palme utilisée par les multinationales agroalimentaires et cosmétiques. Plus d'1,3 million de personnes dans le monde ont signé la pétition de Greenpeace demandant la fin de la déforestation due à l'huile de palme » précise le communiqué. Un coup de pression qui a finalement porté ses fruits. Tout en levant le pied sur la campagne orientée contre ce groupe, l’association de défense de l’environnement assure qu’elle va suivre de près le plan d’action et notamment l’exactitude de la cartographie mondiale des producteurs.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter