RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
20/03/2018

Homéopathie, acupuncture… : des médecins dénoncent les « fake médecines »




124 médecins ont signé une tribune dans Le Figaro pour dénoncer les médecines alternatives. Selon eux, il s’agit de « charlatanisme » et de « fake médecines » qui sont promues par des professionnels qui utilisent leur titre de médecin pour les légitimer. Ils demandent notamment l’arrêt du remboursement par la sécurité sociale.


ILD
ILD
Pour ou contre l’homéopathie ? D’un côté il y a ceux qui estiment qu’il s’agit de médecine douce et à base de plantes, aux propriétés ancestrales. De l’autre, il y a ceux qui estiment que ce sont des remèdes de grand-mères sans aucune réalité scientifique. Clairement, les signataires de la tribune publiée sur le site fakemedecine.blogspot.fr  et relayée par Le Figaro sont de la seconde catégorie. Signé par 124 médecins, le texte veut dénoncer les médecines alternatives. Pas uniquement l’homéopathie, mais aussi l’acuponcture ou la mésothérapie pour ne citer que les plus connues.

Selon eux, il s’agit de « fake médecines » - références aux fameuses « fake news ». Sans anglicisme, ils parlent aussi de « charlatanisme » ou de « tromperie ». La charge est d’autant plus sévère qu’elle vise au moins 6 000 médecins portés sur ces pratiques alternatives.

Au cœur de leur argumentation, les signataires estiment que ces méthodes ne sont pas valables dans la mesure où elles ne reposent pas sur des démonstrations scientifiques. Pour eux, ce constat est d’autant plus inquiétant qu’environ un Français sur deux aurait recours à des médecines alternatives. « Les signataires y voient trois risques majeurs : la surmédicalisation - l’illusion que toute situation peut se régler avec un "traitement" -, le développement d'"une défiance de fond vis-à-vis de la médecine conventionnelle" et enfin le retardement "des diagnostics et des traitements nécessaires avec parfois des conséquences dramatiques, notamment dans la prise en charge de pathologies lourdes comme les cancers" » rapporte LCI .

Enfin, la tribune dénonce le poids de ces médecins sur la sécurité sociale puisque, concernant l’homéopathie, 30% des produits sont remboursables.   Ils demandent ainsi aux autorités de  « Ne plus rembourser par les cotisations sociales les soins, médicaments ou traitements issus de disciplines refusant leur évaluation scientifique rigoureuse. »

Lire ici en intégralité la tribune sur le blog dédié « Fakemedecine.blogspot.fr »
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche



Les entretiens de la RSE

Entretiens

Agriculture : entretien avec Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

Éric Vallée, SET Environnement : « une approche prudentielle du métier est impérative »

Soutenir les énergies renouvelables : entretien avec Christophe Mianné, Société Générale