RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
26/03/2020

Hawaï prend soin de son écosystème




Le Feram (Forum d'Echanges et de Rencontres Administratifs Mondiaux) assure dans un communiqué soutenir "l'action des Nations Unies dans les domaines de l'environnement et de la gouvernance".


Creative Commons Pixabay
Creative Commons Pixabay
Le Feram (Forum d'Echanges et de Rencontres Administratifs Mondiaux) assure dans un communiqué soutenir "l'action des Nations Unies dans les domaines de l'environnement et de la gouvernance". Dans le cadre de ses travaux, "il participe à la problématique générale des Objectifs du développement durable" : il attire ainsi "l'attention des experts comme du grand public sur les initiatives onusiennes, ici dans l'ile de Hawaï qui est de plus en plus exposée aux risques climatiques comme de nombreux territoires insulaires et ce dans toutes les régions du globe".

Le Feram a ainsi interrogé dans son communiqué David Idge, Gouverneur de l'Etat de Hawaï, avec l'équipe d'Onu Info : "c'est dans le cadre d'un projet de l' OIT, l'Organisation internationale du travail (OIT), intitulé "Dignité au travail", qu'ONU Info s'est rendu dans l'archipel insulaire et s'est entretenu avec David Idge".

Ce dernier explique ainsi : "Hawaï est la communauté insulaire la plus isolée de la planète, à plus de 4.000 kilomètres de la terre la plus proche, et nous voyons l'impact du changement climatique et de l'élévation du niveau de la mer de manière réelle", assurant que "Cet impact se produit pratiquement tous les jours" et qu'au "cours des cinq dernières années, nous avons eu au moins cinq événements qui ne se produiraient normalement qu'une fois tous les 500 ans. En 2018, nous avons eu le plus de précipitations jamais enregistrées en une seule période de 24 heures, 130 cm. C'est la plus grande quantité jamais enregistrée dans l'histoire de l'humanité."
 
Il ajoute : "en 2015, nous avons eu trois ouragans de catégorie 4 entourant les îles pour la première fois dans l'histoire depuis que les données sont enregistrées. Nous avons eu quatre événements de blanchiment [du corail]. Nous avons eu des marées et des tempêtes de pluie énormes, nous savons donc que le changement climatique est réel et a un impact sur notre météo et nos communautés."

David Idge explique les mesures d'atténuation que prend Hawaï actuellement : "Le programme "Hawaï durable" est une initiative que nous avons lancée en 2016 et qui est conforme aux Objectifs de développement durable des Nations Unies". Ainsi, "Hawaï s'est engagé à atteindre 100% d'énergie propre et renouvelable pour l'électricité d'ici 2045. L'initiative comprend également la gestion et la protection de 30% de nos bassins versants prioritaires, car nous savons que l'eau douce commence dans nos bassins versants. Cela signifie gérer 30% de nos eaux proches de l'océan."

En outre, ""Hawaï durable" comprend également une protection contre les espèces invasives. Hawaï compte plus d'espèces menacées que partout ailleurs sur la planète. Nous avons de nombreuses espèces qui ne se trouvent nulle part ailleurs dans le monde, et cela est en partie dû à notre isolement géographique. Donc, nous sommes déterminés à garder les plantes et les animaux invasifs hors de nos écosystèmes et, surtout, à pouvoir réagir lorsque des espèces invasives sont introduites dans nos îles", conclut-il dans son communiqué.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter