RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
27/03/2018

Guadeloupe : face à la sécheresse, l'usage de l'eau restreint

Sébastien Arnaud



En l'absence de précipitations significatives depuis le début du mois de mars, une baisse importante des niveaux des cours d'eau a été constatée, conduisant au franchissement, le 19 mars dernier, des seuils de vigilance sur l'ensemble des stations hydrométriques.


Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits
Les pluies recensées la semaine dernière n'ont pas suffi à rétablir la situation et le seuil d'alerte a été franchi sur la station de Capesterre-Belle-Eau.

Des mesures de restrictions sont donc prises afin de garantir un minimum d'eau au plus grand nombre de personnes.

Un arrêté de restrictions provisoires de certains usages de l'eau a été signé le 28 mars dernier pour une durée de 31 jours. Il est consultable sur les sites internet de la préfecture et de la DEAL.

Pour les usages domestiques et socioprofessionnels, l'arrêté concerne l'ensemble du territoire de la Guadeloupe et limite notamment l'arrosage des potagers et des espaces verts publics ou privés, le lavage des véhicules et bateaux, la mise à niveau des piscines, etc.

Les prélèvements en eau pour les usages agricoles et industriels sont restreints sur le sud de la côte au vent, les Saintes, la Grande-Terre et la Désirade. Au vu des prévisions météorologiques des prochains jours, les seuils d'alerte pourraient rapidement être franchis sur d'autres cours d'eau et conduire à une extension de cette zone.

L'eau n'étant pas une ressource inépuisable, il est demandé à toutes et à tous d'agir avec civisme et solidarité, afin que l'effort de chacun puisse bénéficier à toute la collectivité.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche



Les entretiens de la RSE

Entretiens

Agriculture : entretien avec Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

Éric Vallée, SET Environnement : « une approche prudentielle du métier est impérative »

Soutenir les énergies renouvelables : entretien avec Christophe Mianné, Société Générale