RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
18/01/2019

Grand débat : l’écologie sous un jour très politique

Sébastien Arnaud



Parmi les sujets abordés par les fiches de présentation du Grand débat national, l’écologie et l’environnement sont régulièrement abordés. De quoi analyser la feuille de route du gouvernement dans le domaine et la hiérarchie des priorités.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Le Grand débat national est présenté comme l’occasion de mettre tous les sujets sur la table. A ce titre, l’écologie est présente dans les fiches de présentation du débat qui tournera autour de quatre thèmes. Une de ces fiches est d’ailleurs entièrement consacrée à la transition énergétique. Outre le diagnostic et les enjeux, la fiche met en avant des questions qui doivent servir à organiser la compilation des retours de la consultation nationale. « Les Français pourront déposer leurs contributions en ligne à compter du 21 janvier. Le gouvernement s'engage, sous le contrôle de cinq garants, à analyser chaque contribution après le 15 mars. Une consultation qui s'ajoute à des réunions d'initiative locale, des stands de proximité ainsi qu'à des conférences citoyennes régionales à compter du 1er mars » précise le site Actu-Environnement .

A la lecture de ces fiches, toute la complexité du débat politique saute aux yeux. Alors que les gilets jaunes avancent des revendications d’ordre fiscal ou financier, la transition énergétique et la préservation de la biodiversité peuvent facilement apparaitre comme des obstacles. Raison pour laquelle les pistes de solution sont listées. « Parmi les enjeux du débat sont mentionnés la prime à la conversion pour un véhicule propre, l'accès à de nouvelles solutions de mobilité, la réduction de sa facture de chauffage et d'électricité grâce au chèque énergie, l'isolation de son logement soutenue via le dispositif des certificats d'économie d'énergie, le crédit d'impôt pour la transition énergétique, les aides de l'Anah ou l'éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) » résume le site spécialisé.

Mais si ce débat est avant tout le résultat d’une crise politique, son enjeu principal est du même ordre. Jusqu’ici le gouvernement n’est pas parvenu à convaincre que les dispositions fiscales prises pour accélérer la transition étaient dans l’intérêt des citoyens. De la même façon qu’il n’a pas réussi à donner des éléments suffisant pour convaincre de l’urgence économique et social d’aborder ces sujets. Ce pourrait être l’occasion.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter