RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
06/02/2020

Gaz renouvelable : un fonds de 200 millions d’euros pour le développement




Un fonds de lancement doté de 200 millions d’euros va injecter des investissements dans des structures de gaz renouvelable, annonce le Syndicat des énergies renouvelables (SER).


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Un coup de pouce de 200 millions d’euros pour le gaz renouvelable. Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) a annoncé jeudi 6 février le lancement d’un fond dédié à cette énergie. « La décarbonation du gaz est un chantier important et ce fonds Eiffel Gaz Vert entend participer activement au développement de la filière du gaz renouvelable en France et en Europe, ont souligné ses participants, le gestionnaire d’actifs Eiffel Investment Group, la Banque des Territoires, GRTgaz, Société Générale Assurances et ADEME Investissement, dans un communiqué » nous apprend Ouest France .
 
D’abord doté de 116 millions d’euros, le fonds doit atteindre 200 millions d’euros cette année afin de financer des infrastructures de méthanisation. Une centaine de ces centrales devrait ainsi être financées dans les trois prochaines années. « Quelques centaines de milliers à dix millions d’euros iront à chaque opération, via des prises de participation minoritaires et apports en capital ou quasi-capital permettant aux agriculteurs et industriels porteurs de projets d’en garder le contrôle. Le fonds est le fruit d’une coopération exemplaire entre acteurs publics et privés, a dit la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne, relevant sa cohérence avec la feuille de route énergétique de la France sur dix ans (la programmation pluriannuelle de l’énergie, PPE), actuellement en consultation publique » appuie le quotidien régional. 
 
Cette annonce a été très bien accueillie par les professionnels du secteur. Car si le gaz renouvelable est ciblé pour son fort potentiel, cette source d’énergie nécessite d’importants fonds pour sa mise en service. « La France prévoit que la part de renouvelable dans la consommation de gaz monte jusqu’à 10 % en 2030 (contre 1,4 % en 2018). Mais dans le projet de PPE, les objectifs de progression sont mesurés, avec sixtérawattheures (TWh) de biométhane injectés dans les réseaux en 2023, un recul par rapport à la PPE en cours » conclue Ouest France.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter