RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
20/11/2019

Forêt de St-Germain-en-Laye : le massif classé en "forêt de protection"




Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation a annoncé la parution du décret classant en « forêt de protection » la majeure partie de la forêt de Saint-Germain-en-Laye. Au total, près de 3 500 hectares de forêt aux portes de Paris sont classés et donc protégés.


Creative Commons Pixabay
Creative Commons Pixabay
Un petit poumon vert à quelques kilomètres de Paris. Le ministre de l'Agriculture et de l'alimentation, Didier Guillaume a annoncé le 7 novembre dernier la parution du décret classant en « forêt de protection » la majeure partie du massif, presque entièrement domanial, de la forêt de Saint-Germain-en-Laye. Cela représente environ 3 500 hectares de forêt dont 95% compris dans la commune de Saint Germain en Laye.

"Il s'agit du statut réglementaire, porté par le code forestier, le plus protecteur pour une forêt, et particulièrement bien adapté pour les forêts proches des grandes villes", explique dans un communiqué le ministère de l'Agriculture qui ajoute que "la forêt de Saint-Germain-en-Laye constitue un territoire exceptionnel, intimement lié à l'histoire de France".

Le ministère souligne le caractère particulier de ce territoire, "à la fois espace de détente et de loisirs comme en témoignent plus de trois millions de visiteurs par an", mais aussi forêt qui demeure également "un espace de production sylvicole et de biodiversité aux portes même de Paris."

"Désormais, les parties classées du massif sont préservées de tout défrichement et de tout nouveau projet d'infrastructure, d'urbanisation ou d'artificialisation qui porteraient atteinte à leur intégrité, sans remettre en cause leur vocation multifonctionnelle", précise le ministère.

« Je me félicite du classement de cette forêt, fruit d'une large concertation et d'un consensus local sous le pilotage du préfet des Yvelines, et qui place dorénavant le massif de Saint-Germain-en-Laye sous un statut assurant la pérennité de ce poumon vert de l'ouest parisien », conclue le ministre français.






1.Posté par Al le 23/11/2019 14:33
Saluons le travail acharné du monde associatif avec à sa tête Monique Dumont conseillère municipale d.opposition’, pour obtenir ce résultat, les politiques étant suiveurs..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter