RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
11/01/2019

Fermeture de la cagnotte du boxeur, Leetchi assure que la décision n’est pas politique

Sébastien Arnaud



Les réactions des membres du gouvernement ont donné une ampleur extraordinaire à la cagnotte déjà importante de soutien au boxeur gilet jaune qui s’en est pris à des policiers. Leetchi, qui a fermé la cagnotte, s’est empressée de faire le point pour assurer que sa décision n’est pas politique mais la juste application de la réglementation.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Est-ce que Leetchi est une entreprise anti Gilets Jaunes ? Voilà une question à laquelle la société ne veut surtout pas répondre. L’extravagante séquence dont le site a été l’un des protagonistes l’a poussé à réagir pour assurer qu’il ne prenait pas partie. Pour comprendre le communiqué de Leetchi il faut rapidement résumer l’enchaînement des faits. Samedi 5 janvier lors d’un rassemblement de gilets jaunes un ancien boxeur professionnel Christophe Dettinger est filmé entrain de taper des policiers. La vidéo rencontre un grand succès et est rapidement médiatisé. La préfecture de police annonce chercher à l’appréhender. Lundi 7 janvier un proche du boxeur lance une récolte de fonds en soutien au boxeur. Plusieurs membres du gouvernement s’en émeuvent et Leetchi clôture cette levée de fonds.

Rapidement, de nombreuses personnes dénoncent le positionnement de la société, soupçonnée d’être proche de la majorité présidentielle. D’où la nécessité d’un communiqué assez bien senti qui explique la démarche, en évitant le débat au sujet de la complicité ou non avec le boxeur. « En aucune manière, nous ne portons de jugement de valeur sur une thématique, une cause ou un projet et ne prenons nullement position. Notre équipe est présente pour faire respecter les conditions d’utilisation de notre plateforme et assurer la sécurité des collectes » commence le texte. « Leetchi s’engage à ce que les fonds collectés sur la cagnotte de soutien à Christophe Dettinger servent uniquement à financer les frais de justice conformément à nos CGU et à la législation en vigueur.  En effet, nos CGU proscrivent toute incitation à la haine ou à la violence. Compte tenu des actes reprochés à Christophe Dettinger, aucune autre utilisation de la cagnotte ne saurait être acceptée. Le transfert des fonds ne sera ainsi effectué que sur présentation de  justificatifs (Devis et Notes d’honoraires de l’Avocat). L’argent sera reversé directement  sur le compte dédié de l’avocat et ce sans aucun intermédiaire. »

La société assure ainsi que la cagnotte est fermée parce que le montant qui dépasse 100 000 euros est largement suffisant pour engager des frais de justice. « Au vu du montant atteint à ce jour, la cagnotte n’accepte désormais plus de contributions. Le reste de l’argent collecté sera remboursé aux participants lorsque l’ensemble des démarches juridiques auront été financées » conclue le communiqué.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter