RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
29/05/2018

Facebook décide d’élargir les exigences du RGPD au monde entier

Sébastien Arnaud



La position de Facebook de n’appliquer les nouvelles règles de confidentialités qu’en Europe et aux Etats-Unis n’était finalement pas tenable. Le patron du réseau social a finalement annoncé que le Règlement général sur la protection des données (RGPD) serait appliqué volontairement au monde entier.


ILD
ILD
C’était une position difficile à tenir pour Facebook. Faire son mea culpa de part et d’autre de l’Atlantique en promettant une régulation et des évolutions internes, promettre d’appliquer le RGPD avec enthousiasme mais uniquement en Europe et aux Etats-Unis. C’était implicitement un aveu d’insincérité en ne se remettant en question que dans les zones où les autorités l’exigent. Mark Zuckerberg a finalement annoncé qu’il appliquerait le Règlement général sur la protection des données (RGPD) dans le monde entier.
 
Avant la déclaration de Zuckerberg depuis le salon Viva Technology à Paris, les médias s’étaient empressés de remarquer que Facebook n’allait pas appliquer le RGPD à près de 1,5 milliard d’utilisateurs d’autres zones géographiques. « Je pense que tout le monde se soucie du respect de ses données personnelles, pas seulement ici en Europe, c'est un sujet mondial » a fini par déclarer le PDG et inventeur du réseau social le plus connu de la planète.
 
« Une décision que Facebook n'est pas le seul des géants mondiaux de la high-tech à avoir prise : Microsoft a également promis d'étendre les modifications apportées aux fonctionnements de ses services à tous ses clients et utilisateurs à travers le monde, suite à la mise en place du RGPD. L'occasion pour l'éditeur de vanter auprès des clients de sa plateforme cloud Azure une manière simple de se conformer au nouveau règlement et d'échapper ainsi à d'éventuelles sanctions financières décidées par les régulateurs » explique l site spécialisé Les Numériques.com.
 
« Profitons de ces deux annonces pour signaler que les régulateurs nationaux (tels que la Cnil) vont adopter une attitude bienveillante à l'occasion de ce passage au RGPD, cette date du 25 mai 2018 marquant davantage le lancement de ces nouvelles dispositions que la date à partir de laquelle les amendes vont tomber. Nombreuses sont en effet les entreprises à ne pas encore être prêtes à s'y conformer, et parfois à exiger de leurs partenaires qu'ils soient compatibles RGPD sans l'être elles-mêmes » continue le site. Un accompagnement des entreprises est ainsi prévu pour les aider à évoluer sans menaces de sanctions dans un premier temps.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche



Les entretiens de la RSE

Entretiens

Agriculture : entretien avec Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

Éric Vallée, SET Environnement : « une approche prudentielle du métier est impérative »

Soutenir les énergies renouvelables : entretien avec Christophe Mianné, Société Générale