RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
15/11/2018

Et si l’Inde devenait le premier partenaire de la France pour développer les énergies renouvelables ?

ThomasLLoyd



En devenant l’une des économies mondiales les plus solides, l’Inde développe à l’instar de la Chine, une panoplie d’opportunités pour les investisseurs. Parmi celles-ci, les énergies propres font figure de proue. Éléments de réponse.


Photo ThomasLLoyd
Photo ThomasLLoyd
Jusqu’où ira la croissance de l’Inde ?
 
En 2000, l’Inde ne figurait même pas parmi les 10 premières économies mondiales. Son PIB annuel était alors inférieur à celui du Mexique, de l’Espagne et de la Corée du Sud et n’était que le 13e le plus important au monde.

Au cours des 18 premières années de ce nouveau millénaire, l’économie indienne n’a connu que deux trimestres de croissance négative et n’a jamais connu de récession. Au début de cette année, le PIB de l’Inde a dépassé celui de la France pour atteindre la 6e place au classement mondial. Aux niveaux actuels de croissance et de taux de change, le pays devrait dépasser le Royaume-Uni d’ici fin 2018 et se retrouver en 5e position, juste derrière l’Allemagne, le Japon, la Chine et les États-Unis. Un potentiel certain, au service du développement des énergies propres.

Vers un partenariat renforcé entre l’Inde et la France autour des énergies propres ?
 
La dépendance vis-à-vis de l’énergie importée contribue de manière significative au déficit du commerce extérieur de l’Inde et à sa balance courante négative, qui représente environ 1 % du PIB. Cependant, l’histoire du commerce de biens et de services de l’Inde est beaucoup plus complexe ; elle est basée non seulement sur son passé colonial, mais aussi sur sa position marine qui connaît un flux de marchandises à deux sens à travers le sous-continent asiatique et au-delà depuis de nombreux siècles.

Pour autant, il faut noter un véritable engouement pour les énergies renouvelables en Inde, porté entre autres, par le Premier ministre indien Modi, et la France via le prisme des énergies solaires.

En effet, en mars dernier, les deux pays ont co-organisé le sommet fondateur de l’Alliance solaire internationale, démontrant la convergence des deux pays vers le développement de l’énergie solaire. Assurant vouloir entretenir le dynamisme économique entre l’Inde et la France, les deux dirigeants en ont en profité pour encourager les acteurs de l’innovation durable de s’implanter en Inde, et réciproquement en France. L’énergie, les technologies, les infrastructures faisant partie des secteurs prioritaires.

C’est de fait un signal fort envoyé par cette grande puissance aux investisseurs français souhaitant prendre le pari des énergies propres, garantes d’une croissance plus durable et d’un impact sociétal positif.

Pour aller plus loin :
Télécharger l’étude pilotée par Nick Parsons, directeur de la recherche et de la stratégie chez ThomasLloyd

Article proposé par ThomasLloyd

 

 





1.Posté par FierDeLaFrance le 19/11/2018 15:04
Vive la France, le meilleur pays au monde !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche