RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
01/03/2018

Environnement : l'Anses et l'Ifremer renforcent leur collaboration




L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (l'Anses) et l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (l'Ifremer) renforcent leur collaboration en matière d'écologie.


Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits
L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (l'Anses, l'agence nationale française chargée de la sécurité sanitaire).et l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (l'Ifremer, un établissement public à caractère industriel et commercial sous la tutelle du ministère de l'Écologie) ont annoncé vouloir renforcer leur collaboration autour des contaminants des produits de la pêche et de la santé des poissons et des mollusques.

Roger Genet, Directeur général de l'Anses, et François Jacq, Président-directeur général de l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer), ont signé ce jour une convention cadre de partenariat pour une durée de cinq ans. Les deux organismes renforcent ainsi leurs collaborations sur des thématiques communes : l'étude des contaminants chimiques et microbiologiques des produits de la pêche et la santé des poissons et des mollusques.

Au vu de la complémentarité de leurs missions et de leurs actions sur la surveillance épidémiologique des coquillages et des poissons et en matière de sécurité des consommateurs, l'Ifremer et l'Anses ont souhaité renforcer leurs collaborations pour une meilleure coordination des programmes de recherche et des travaux d'expertise et pour le partage de compétences et de ressources.

La signature d'une convention cadre de partenariat permet donc à l'Ifremer et à l'Anses, d'unir leurs compétences dans les domaines à fort enjeu en matière sanitaire.

Ces collaborations renforcées se traduiront notamment par la réalisation conjointe d'études ou d'expertises, la conception et la mise en oeuvre de projets de recherche, avec la possibilité de financement conjoint de sujets de thèses, l'échange de bonnes pratiques et le travail en commun pour la définition de méthodologies en matière de référence ou de surveillance, la production et la mise à disposition de données et de matériels biologiques.

En matière d'expertise, les personnels scientifiques des deux organismes sont encouragés à participer aux instances d'expertise et aux groupes de travail qu'ils conduisent dans le cadre de leurs missions. 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche