RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
13/02/2020

En haut du Mont-Blanc, Emmanuel Macron parle réchauffement climatique

Sébastien Arnaud



Le président Français s’est rendu sur le Mont Blanc avec des experts et des représentants d’associations pour parler climat. Devant la mer de glace il doit annoncer un plan de protection du point culminant de l’Europe.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
C’est devant une mer de Glace bien fondue que Emmanuel Macron va annoncer des mesures du protection du Mont Blanc. « Mercredi soir, le chef de l’Etat a emprunté le petit train qui monte jusqu’au célèbre glacier, accompagné d’un groupe d’experts et de responsables associatifs, pour discuter de l’impact du réchauffement. Il détaillera jeudi, à Chamonix, des mesures de protection du mont Blanc. Emmanuel Macron a présidé mercredi à l’Elysée un conseil de défense écologique. A la sortie, Elisabeth Borne, ministre de la transition écologique, a confirmé une extension des parcs naturels et des mesures d’adaptation aux inondations » raconte Le Monde
 
Le gouvernement et la majorité présidentielle ont acté l’entrée dans le dernier sprint du quinquennat. Et dans ce cadre, l’écologie et les engagements environnementaux doivent prendre une place centrale. C’est en effet sur ces aspects qui avaient été centraux dans la communication de la campagne de 2017 que les plus grandes déceptions ont été enregistrées. Nicolas Hulot, quotas nucléaire et renouvelable, la fiscalité écologique ont été des points d’achoppement majeur ces trois dernières années. « Pour son dîner mercredi dans l’hôtel surplombant la mer de Glace, Emmanuel Macron a réuni notamment le climatologue Jean Jouzel, la biologiste Camille Parmesan et la spécialiste de la biodiversité Anne Larigauderie, de l’IPBES, qui a publié l’an dernier un rapport glaçant sur la disparition des espèces. Autour de la table se trouvaient aussi des dirigeants d’associations comme Michel Dubromel, président de France Nature Environnement, et des personnalités, dont l’explorateur-aventurier sud-africain Mike Horn, de retour du Pôle nord où il a alerté sur la fonte des glaces. Mike Horn revient aussi du rallye du Dakar, honni des écologistes » poursuit le quotidien français. 
 
Devant un lieu symbolique, le point culminant de l’Europe occidentale, qui a perdu cent vingt mètres de glace en cent ans, Emmanuel Macron va notamment annoncer des mesures de protection naturelle. Mais c’est avant tout le développement du ferroviaire dans la région très fréquentée par les camions qui ferait évoluer la situation.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter