RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
18/04/2019

Emissions de CO2, osons dire que la France est bon élève




Alors que le sujet de l’écologie et la transition énergétique est au cœur du débat, il n’est pas criminel de rappeler que la France est parmi les bons élèves de la planète. Si l’on regarde du côté des émissions de CO2 par habitant, notre pays fait figure d’exemple.


Dans le domaine des émissions de CO2, la France est exemplaire. Sans sous-entendre qu’il n’y a pas de raison de continuer à progresser, il n’est pas inutile de le rappeler. Exemplaire, parce que beaucoup de pays devraient prendre exemple sur les niveaux d’émissions de notre pays. « Avec 9,84 milliards de tonnes de CO2 émises en 2017, la Chine est de loin le premier émetteur de gaz à effet de serre, devant les États-Unis et l'Inde. Il serait toutefois injuste de lui faire porter le chapeau du réchauffement mondial, car le pays exporte la majorité des biens fabriqués dans ses usines... pour notre consommation. Les pays riches ont en quelque sorte « délocalisé » leur pollution vers l'Asie. Avec des émissions de 356 millions de tonnes de CO2 en 2017, la France fait partie des bons élèves, grâce à son industrie nucléaire, contrairement à l'Allemagne encore dépendante du charbon » rappelait Futura Sciences dans son palmarès des pays qui polluent le plus.
 
Même lorsque l’on regarde les émissions par habitant, la France est un bon élève parmi les pays industrialisés. « Avec près de 50 tonnes de CO2 par an, le Qatar est le plus gros émetteur de CO2 par habitant, suivi par le Koweït et les Émirats arabes unis. Par comparaison, chaque Français émet « seulement » 5,48 tonnes de CO2 par an. Rien d'étonnant : ces pays du Golfe émettent de grosses quantités de CO2 en raison de l'exploitation pétrolière et gazière, et comme ils sont peu peuplés, le ratio par habitant est très élevé. Autres gros pollueurs : les États-Unis, peu connus pour leur sobriété énergétique, et l'Australie, cette dernière étant dépendante du charbon à 80 % » pouvait-on lire dans l’article. A ce titre, les données actualisées du site Elictricitymap.org sont très éclairantes.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter