RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
16/01/2019

Ecologie et consommation, une mode qui en dit long




La multiplication des produits qui sont mis en avant pour leurs arguments écologiques est un excellent signal pour l’environnement. Mais pour l’heure les codes marketing soulignent le lien important entre aisance financière et conscience écolo.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
A l’image de l’explosion du Bio ou du commerce équitable, les produits de consommation écolo ont la cote. Les publicités se multiplient qui vantent les mérites environnementaux de produits dans tous les domaines. Dernier exemple flagrant cet article du site Daily Geek Show qui compile des produits de consommations écologiques pour limiter son impact environnemental.

Allant d’un manuel pour vivre sans produire de déchets au thermostat connecté pour limiter la consommation de chauffage, l’article montre qu’il existe une solution commerciale à tous les aspects de notre impact environnemental. C’est évidemment une bonne nouvelle. D’autant que la mise en avant de ces produits dans des campagnes marketing permettent d’espérer qu’une tendance vertueuse a été identifiée. Si les entreprises mettent ainsi le paquet sur des produits qui réponde à de nouvelles demandes en la matière, il faut s’en réjouir.

Seul petit bémol, il semble encore que cette mode soit encore destinée aux ménages les plus aisés. En effet, c’est ce qui saute rapidement aux yeux en faisant défiler les produits que le site met en avant. Trottinette électrique, vélo « style hollandais » ou kit panneau solaire-pompe pour chauffer de l’eau à plus de 200 euros, nous sommes encore loin des produits qui peuvent séduire les personnes les plus modestes.
Finalement, ce sont surtout les produits qui peuvent permettre de faire des économies d’énergie qui peuvent encourager à s’équiper pour diminuer leur impact environnemental. En la matière aussi les entreprises peuvent jouer un rôle en mettant en avant les bénéfices à court terme de certains équipements au quotidien. S’il le fallait, le mouvement des gilets jaunes rappelle constamment qu’il existe un risque de fraction entre les classes sociales. L’écologie ne doit pas rester un privilège pour urbains à fort pouvoir d’achat.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter