RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
25/04/2019

Ecologie au quotidien, un manuel pour s’inscrire dans l’effort collectif

Sébastien Arnaud



La blogueuse Julie Bernier publie un « Manuel d’écologie quotidienne » pour donner des astuces concrètes pour agir. Le livre dont elle parle dans une interview à « Féminin Bio » a surtout le mérite d’inscrire les efforts du quotidien dans les enjeux planétaires.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Une écologie au quotidien sans pessimisme. Voilà ce qui ressort de l’interview que Julie Bernier donne au magazine Féminin Bio. La blogueuse publie Zéro Déchet : le manuel d’écologie quotidienne (Solar) en développant une approche originale. « Pléthore d'ouvrages livrent des méthodes pour réduire les déchets et le plastique, mais peu d'arguments solides permettant de comprendre qu'il faut passer à l'action, maintenant. J'ai voulu "offrir" les moyens de s’indigner d’une situation dramatique : une base de données précises sur les enjeux écologiques et sociaux, ainsi que l’impact chiffré de notre consommation et de nos déchets » explique-t-elle.

En proposant des allers retours entre constat global et action personnelle, Julie Barnier espère inciter à l’engagement. « Donner les moyens de réduire notre empreinte environnementale, et surtout une raison de le faire. D'ailleurs, il peut aussi servir à sensibiliser notre entourage. Chacun peut y trouver des outils adaptés à sa situation : en fin de chapitre, il y a des petits défis à relever en fonction de son niveau : colibri, padawan, ou z’héro déchet ! » continue la blogueuse.

Mais ce qui séduit le plus dans la démarche de Julie Barnier c’est qu’elle présente de manière optimiste l’engagement. Plus qu’un devoir, le zéro déchet lui a « apporté énormément de bonheur. À commencer par celui d'aligner mes actions avec mes paroles et mes pensées. Je ne reviendrais en arrière pour rien au monde. Je me suis également plus ouverte à la biodiversité qui m'entoure, avec l’envie de me reconnecter aussi bien aux bonheurs simples qu’à la nature elle-même. C’est d'ailleurs dans cette connexion que je puise la force nécessaire pour agir lors d’événements militants ou de désobéissance civile. J’ai compris ma dépendance, notre dépendance à la nature. »

Lire en intégralité l’interview de Julien Barnier sur le site du magazine Feminin Bio





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter