RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
31/07/2018

Eau, logement, ressources naturels : l’étonnant retard de la France

Sébastien Arnaud



Le rapport des objectifs de développement durable (ODD) présenté fin juillet aux Nations Unies montre que la France a des lacunes dans des domaines clés. On apprend ainsi que dans l’accès à l’eau ou au logement mais aussi l’état des ressources naturelles, la France n’est pas parmi les bons élèves.


Creative commons - Pixabay
Creative commons - Pixabay
Comment être un des pays les plus développés au monde tout en ayant des retards dans l’accès à l’eau potable ou au logement ? C’est tout le paradoxe que souligne un rapport qui vient d’être présenté aux Nations Unies. « Si la France figure parmi les pays plus développés de la planète, elle n'en est pas moins en retard dans plusieurs domaines essentiels, comme l'accès à l'eau et à l'assainissement, aux services publics ou encore au logement, l'état des ressources naturelles. Des lacunes que signale le rapport d'étape sur la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) présenté ce mardi, devant les Nations unies à New York, par Brune Poirson, la secrétaire d'Etat à la Transition écologique » résume le quotidien Les Echos.

On apprend ainsi que 650 000 personnes ne sont pas raccordées à l’eau potable, ce qui est évidemment un des points essentiels des ODD.  « De même, tout le monde ne dispose pas, en France, d'équipements d'assainissement efficaces et sûrs. Il reste exactement 1 % de la population à couvrir et à sortir de situations qualifiées par ce rapport de « critiques » en Outre-mer. En Guyane, au moins 15 % des habitants ne sont pas desservis par les réseaux publics d'eau potable » continue le quotidien. Même constat alarmant du côté de l’énergie accessible pour tous avec 5,7 millions de ménages qui sont dans une situation dite de précarité énergétique.

Pour ce qui est de la qualité de vie en ville, c’est la question du prix du logement qui est le principal obstacle pour que cet objectif n°11 soit atteint. « L'accès à tous à un logement et à un coût abordable n'est toujours pas garanti. Malgré l'instauration, en 2008, d'un « droit au logement opposable », 55.000 ménages reconnus prioritaires sont encore sur liste d'attente, dont 30.000 en Ile-de-France. La qualité de l'air reste largement perfectible. Celle-ci demeure problématique dans 40 % des logements, tandis qu'à l'extérieur, les valeurs limites fixées par Bruxelles sont franchies pour 5 polluants sur douze. »


Tags : Les Echos, ODD, ONU



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche