RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
30/07/2019

Eau : l’appel à la modération de France nature environnement




A deux jours du mois d’août, quatre-vingts départements français sont concernés par des restrictions d’eau. L’occasion pour France Nature Environnement (FNE) de rappeler quelques recommandations concernant la gestion de l’or bleu.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay

Les restrictions ne sont pas surprenantes au milieu de l’été. Alors que quatre-vingts départements sont concernés, le vice-président de France Nature environnement (FNE) a donné une interview à France infoIl y explique qu’il y a encore d’importants efforts à faire pour lutter contre le gaspillage. « D'abord en économisant les pertes, puisqu'on a encore plus de 20% de pertes sur les réseaux domestiques. On a aussi la possibilité d'économiser beaucoup d'eau dans les usages domestiques - le jardin, les lavages de voiture - en captant et en gardant toute l'eau pluviale » explique Jean-David Abel.

 

Car c’est justement ce qui choque en ces périodes de sécheresse, le fait que les jardins, les piscines et autres usages secondaires sont approvisionnés en eau potable. D’autant que l’agriculture représente 80% de l’utilisation d’eau de notre pays. 

 

Quant aux économies d’eau, elles sont nécessaires pour toutes les ressources, pas seulement la potable. Utiliser de l’eau non potable ne saurait être une licence à utiliser sans compter. Et dans ce domaine les solutions simples ne sont souvent pas satisfaisantes : « ce qu'il faut absolument qu'on fasse, c'est qu'on économise massivement toutes les utilisations. Les industriels ont déjà fait beaucoup d'efforts dans leurs process depuis une vingtaine d'années. Il y avait des efforts très importants à faire dans le monde agricole, parce qu'on voit que nos modèles agricoles ne sont pas du tout adaptés aux sécheresses récurrentes qu'on connaît. Et ce, même avec les dispositifs de stockage existants, puisqu'on ne peut pas stocker indéfiniment l'eau. Il y a un discours du ministère de l'agriculture aujourd'hui. On entend qu'il y a de l'eau qui tombe l'hiver, qu'on ne s'en sert pas et que l'été on en a besoin. Mais ils oublient que toute cette eau qui tombe l'hiver va ré-abonder les rivières, les fleuves et surtout les nappes, de façon massive. Donc on ne peut pas la prélever sans qu'elle manque ailleurs. »






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter