RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
25/04/2019

Données personnelles : Facebook table sur une amende de 3 à 5 milliards de dollars




Facebook a provisionné trois milliards de dollars pour faire face à l’amende qui attend la société pour sa gestion des données personnelles. Une sanction financière qui ne change pas grand-chose pour le réseau social.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Une amende et puis s’en va. Facebook est déjà prêt à faire face à l’amende qui l’attend pour sa gestion des données personnelles des utilisateurs. Le réseau social s’attend à débourser entre 3 et 5 milliards de dollars dans cette affaire. Une somme importante mais qui ne noircit pas son bilan très solide. « Rassurés sur ces indicateurs, les investisseurs se sont rués sur le titre, qui prenait 7,6 % vers 23 heures (heure de Paris) dans les échanges électroniques après la clôture de Wall Street. L’entreprise, qui a quand même affiché 2,43 milliards de dollars de bénéfice net au premier trimestre, a inscrit dans ses comptes 3 milliards de dollars en prévision d’une probable amende de l’agence fédérale américaine de régulation du commerce, la FTC » résume Le Monde .
L’amende est la conséquence du scandale Cambridge Analytica. « Le groupe pourrait être sanctionné pour avoir enfreint un accord datant de 2011, aux termes duquel il s’engageait au respect des données personnelles et à la transparence quant à leur utilisation à des fins publicitaires. La FTC avait ouvert des investigations après l’éclatement, en mars 2018, du scandale des fuites de données vers la société Cambridge Analytica » lit-on plus loin.

Par un doux euphémisme, Facebook a présenté l’amende comme une perte : « Nous estimons que la fourchette de perte dans ce dossier se situe entre 3 milliards et 5 milliards de dollars. Le dossier reste en cours et il n’y a aucune certitude quant à la date et aux termes définitifs ». Mark Zuckerberg a en revanche seriné que l’entreprise allait engager une mue vers plus de respect de la vie privée, « faisant la part belle aux formats éphémères (comme les petits montages « stories ») et messageries privées, par opposition au traditionnel « fil d’actualités ». Ce changement de stratégie prendra « cinq ans, voire plus », a redit le jeune multimilliardaire », rapporte Le Monde.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter