RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
17/04/2018

Courir en ramassant des déchets : le « plogging » débarque en France

Sébastien Arnaud



Inventé en Suède, le « plogging » qui consiste à courir tout en ramassant les déchets prend de plus en plus d’ampleur en France. Promettant que les efforts et changements de rythmes sont un excellent exercice, les défenseurs du principe ne cachent pas que leur visée est avant tout environnemental.


ILD
ILD
Mélanger jogging et le verbe suédois plocka upp (ramasser) et ça donne « plogging ». Inventé en Suède, ce nouveau sport commence à prendre de l’ampleur en France. « C'est donc très simple: il suffit de partir courir avec un sac-poubelle puis de se baisser pour ramasser les papiers, emballages plastiques et autres détritus qui jonchent le sol. Un défi supplémentaire pour les sportifs qui enchaînent ainsi les squats, les accélérations et changements de rythme pour plus d'efficacité! Mais il s'agit surtout d'un moyen simple et ludique de préserver l'environnement » résume Le Figaro .
 
Une application française, Run Eco Team, a été lancée pour favoriser cette pratique et son fondateur a même contacté Emmanuel Macron pour qu’il se mette à ce sport. « Crée en janvier 2016 par Nicolas Lemonnier, un ostéopathe, cette application qui aide à courir tout en préservant la planète a un destin singulier. Le groupe Facebook initialement crée par le trentenaire qui encourageait les joggeurs à poster des photos des déchets récoltés lors de leur running a rapidement été repérée par Mark Zuckerberg. Le patron de Facebook l'avait relayé sur sa propre page avec pour commentaire : «C'est l'une de mes histoires préférées de l'année». Un moyen de faire décoller le nombre d'abonnés à ce groupe et d'inciter son créateur à lancer une application et un compteur mondial de déchets » raconte le quotidien français.

Il suffit de s’assoir sur un banc de jardin public quelques minutes pour être convaincu. Pas besoin d’aller très loin pour être témoin de ce ballet de joggeurs. Si chacun d’entre eux se fixait l’objectif de remplir un petit sac plastique des déchets qu’il croise, les lieux publics, forêts et jardins changeront vite d’apparence.

« L'initiative commence à porter ses fruits. L'application compte 50.000 membres dans le monde entier et ce nombre ne cesse d'augmenter. Chaque semaine, l'application pilotée uniquement par des bénévoles permet de collecter autour de 20 tonnes de déchets. Au total, ce sont près de 1700 kilomètres qui ont été nettoyés, calcule l'application » ajoute Le Figaro.

Grace à des coups de pubs providentiels, le concept continue à progresser. Prochain objectif, convaincre Emmanuel Macron de se mettre à cette activité. Nicolas Lemonnier a été reçu par l’Elysée et les conseillers du président promettent qu’ils y réfléchissent.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche



Les entretiens de la RSE

Entretiens

Agriculture : entretien avec Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

Éric Vallée, SET Environnement : « une approche prudentielle du métier est impérative »

Soutenir les énergies renouvelables : entretien avec Christophe Mianné, Société Générale