RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
09/02/2018

Contre les déchets, Colmar offre des poules à ses habitants




L’agglomération de Colmar a décidé d’élargir encore sa proposition de distribution de couples de poules aux habitants de l’agglomération. Lancé en 2014 puis proposé à de nouvelles communes en 2015 et 2016, peut permettre de faire baisser de 300 kilos par an et par foyer les biodéchets.


ILD
ILD
Pas besoin d’avoir une grande ferme ou des hectares de jardin pour profiter de la proposition. La Communauté d’agglomération de Colmar propose à ses habitants un couple de poules pondeuses gratuitement s’ils disposent d’un poulailler et d’un espace suffisant.

Poules d’Alsace ou poules rousses, selon les choix, ces poules peuvent faire beaucoup dans la prévention des déchets puisqu’en moyenne une poule mange jusqu’à 150 kg de biodéchets chaque année. Généralisé, le dispositif a un vrai poids sur les tonnes de déchets produits par les habitants de l’agglomération. Sans compter les économies et le plaisir de consommer ses propres œufs. Production d’œufs qui peut facilement atteindre la douzaine par semaine en fonction des poules et des périodes de l’année.
« Le dispositif a été initié à l'automne 2014, avec une distribution des poules dès le printemps 2015. Les quatre communes précurseurs sont : Colmar, Herrlisheim-près-Colmar, Ingersheim et Jebsheim.En 2016, huit nouvelles communes rejoignent le dispositif : Andolsheim, Bischwihr, Fortschwihr, Horbourg-Wihr, Portes du Ried (anciennement Holtzwihr et Riedwihr), Sundhoffen, Turckheim et Wickerschwihr » indique le communiqué.

L’opération semble satisfaire la collectivité locale qui l’a mise en place dans le cadre de son programme de prévention des déchets. Un plan qui prévoit par ailleurs la collecte à domicile des biodéchets pour ceux qui n’optent pas pour l’hébergement de poules pondeuses. Le texte rappelle cependant quelques conditions de bases qui sont prises en compte lorsqu’un dossier est déposé : « Les foyers intéressés et résidant dans ces communes devront garantir le bien-être des animaux, et se conformer aux règles d'hygiène et de bon voisinage. Votre dossier de candidature permettra de s'en assurer et de valider la demande. Une analyse sera menée en conformité avec le règlement établi et sera éventuellement complétée d'une visite de l'installation sur place. »





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche



Les entretiens de la RSE

Entretiens

Agriculture : entretien avec Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

Éric Vallée, SET Environnement : « une approche prudentielle du métier est impérative »

Soutenir les énergies renouvelables : entretien avec Christophe Mianné, Société Générale