RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
03/05/2018

Changement climatique, quelles conséquences sur les bassins du Rhin français ?

Sébastien Arnaud



Le centre de recherche spécialisé Irstea, s’est penché précisément sur les conséquences du réchauffement climatique sur les affluents du Rhin. Selon les hypothèses retenues – de la plus pessimiste à la plus optimiste – des évolutions perceptibles sont quasiment certaines.


ILD
ILD
Le changement climatique inquiète parce qu’il représente une modification globale avec un effet domino difficile à prédire. Pour bien faire, il faudrait prendre chaque territoire et le découper en zones urbaines et naturelles pour ensuite évaluer les conséquences des projections du GIEC. C’est ce que l’Irstea (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture) qui vient de publier les grandes lignes de ses recherches.
 
« Bassin versant partagé par neuf pays, le Rhin concentre de forts enjeux en matière de gestion des crues et des ressources en eau. Irstea publie une estimation des débits futurs de la partie française du Rhin, actualisée à partir des dernières projections climatiques du GIEC. Des données capitales pour prévoir les adaptations qui seront nécessaires à l'échelle de ce bassin versant européen » explique le communiqué.
Une mise au point important qui permet de saisir l’enjeu naturel européen que représente le fleuve et ses bassins pour l’Europe. « Le bassin versant1 du Rhin occupe une place centrale à l'échelle européenne de par les enjeux interconnectés qu'il représente : protection contre les crues, ressource disponible en période d'étiages2, usages (navigation, production hydroélectrique...). Aujourd'hui, la gestion du bassin du Rhin et notamment le dimensionnement des aménagements, tels que les digues et les barrages, reposent sur des seuils de débits des cours d'eau correspondant aux conditions actuelles. Mais ces niveaux de référence, et de fait les aménagements, seront-ils toujours adaptés aux futurs débits voués à évoluer avec le changement climatique ? »

Trois hypothèses sont avancées après étude du problème. Prenant compte des prévisions du GIEC, du plus pessimiste au plus optimiste, l’Irstea résume ainsi les possibilités de modification de débit de affluents du Rhin : «  une légère augmentation des débits moyens annuels, qui pourrait être importante dans le scénario d'une forte hausse des émissions de gaz à effet de serre (RCP 8.5) ; une hausse de l'intensité des crues dans un futur proche (2021-2050), mais une évolution incertaine dans un futur plus lointain (2071-2100) ; une baisse des débits d'étiages dans un futur proche, mais une évolution incertaine dans le futur lointain. »





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche