RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
28/09/2018

Ces banques françaises qui prélèvent des frais illicites

Sébastien Arnaud



Une enquête de 60 Millions de consommateurs dénonce avec force les pratiques de plusieurs banques françaises (Caisse d’Epargne et groupe Banque Populaire) qui facturent des frais bancaires illicites. Ces établissements considèrent tous les mouvements d’une journée comme étant des « incidents » même si le compte est passé en découvert à la dernière opération.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
S’il y a bien des frais bancaires qui sont particulièrement mal perçus, ce sont bien ceux qui tombent lors des découverts. Ils touchent les personnes en difficulté, ceux qui ont du mal à joindre les deux bouts. Pour autant, la pratique est légale et acceptable dans la mesure où si l’on dépense de l’argent que l’on n’a pas, cela a un coût. Mais ce que vient de révéler une enquête de 60 Millions de consommateurs choque.

L’association montre en effet que plusieurs établissements bancaires sont dans l’illégalité en facturant des frais de découverts indus. La Caisse d’Epargne et les banques du groupe Banques populaire, démontre l’enquête, demandent des frais sur toutes les opérations qui ont été effectuées le jour où le compte est passé à découvert. En somme, si vous effectuez dix-neuf dépenses dans la journée, mais que la vingtième fait passer votre compte à découvert, ces banques-là vous font payer des frais sur les vingt opérations. C’est tout simplement illégal.

« Des banques comme la Caisse d'Épargne et les Banques Populaires (groupe BPCE) prennent désormais comme référence le solde de fin de journée pour traiter les paiements et prélèvements débiteurs des dernières vingt-quatre heures. Près de 30 millions de clients des deux banques sont potentiellement concernés. Ce changement est survenu en novembre 2017. Il figure dans un document intitulé "nouvelles règles de tarification des commissions d'interventions" que s'est procuré le magazine auprès des Caisses d'Épargne » résume BFMTV.

Avec 8 euros par transaction, l’opération peut s’avérer très rémunératrice pour la banque et ruineuse pour le client… « Il faut mettre fin à cette spirale qui enfonce les familles en difficulté et crée artificiellement une accumulation de facturations qui ne sont pas économiquement justifiées, ne correspondent parfois à aucune prestation de la banque. Légalement ou de façon illicite, ils subissent trop de frais facturés par leur banque » écrit de son côté le magazine 60 Millions de consommateurs.






1.Posté par Djebara le 29/09/2018 01:25
C'est vrai je suis a la caisse d'épargne et les frais de découvert me coûte presque 200 e en 1mois c'est hallucinant

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche