RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
21/01/2020

Carrefour achète une startup spécialisée dans les circuits courts

Sébastien Arnaud



Carrefour vient d’annoncer l’acquisition de Potager City, une startup spécialisée dans la livraison de fruits et légumes en circuits courts. Une acquisition qui permet au distributeur de mettre un pied ferme dans la production responsable.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Circuits courts et relation directe avec le producteur comme alternative aux grands distributeurs. Alors que ce mojo a été la source du succès de nombreux entrepreneurs, l’achat par Carrefour de Potager City change quelque peu les perspectives. « Fondée en 2007 par les deux frères Alarçon, qui sillonnaient alors Lyon en triporteur pour livrer leurs premiers clients, la société propose différentes formules de box de fruits et légumes, livrées en point-relais ou en entreprise et accompagnées de recettes, précise le communiqué de Carrefour. Elle revendique un « réseau unique » de plus de 750 producteurs locaux, maraîchers et arboriculteurs partenaires, sélectionnés pour la qualité de leurs produits, leur savoir-faire et leur engagement en faveur d'une production responsable » nous apprend Le Figaro  qui annonce l’acquisition sans préciser le montant qui n’a pas été communiqué.

L’achat démontre en tout cas que le succès de la startup n’a pas échappé aux gros acteurs de la distribution. Avec la barre des 20 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2022 et plus de cent employés, Potager City n’a rien d’une jeune pousse. Et plus qu’un réseau de circuit court, c’est une force de frappe logistique, de distribution et de commerce en ligne que Carrefour achète. Les sept centres logistiques, 3 300 points de retraits et 350 villes incluses dans le dispositif vont donner un coup d’accélérateur au groupe qui a multiplié les acquisitions dans le domaine de la livraison. « Toutes ces acquisitions entrent dans le cadre du plan de relance de Carrefour annoncé en janvier 2018 par son PDG, Alexandre Bompard. Il s'est fixé un objectif de 5 milliards d'euros de chiffre d'affaires dans le commerce en ligne alimentaire d'ici 2022, contre environ 850 millions en 2017 » analyse Le Figaro. Reste à savoir si la confiance qui avait été donné à Potager City pour son image de partenaire des petits producteurs sera conservée. 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter