RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
21/03/2019

Brune Poirson élue vice-présidente de l’Assemblée de l’ONU pour l’environnement




La secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire Brune Poirson vient d’être élue vice-présidente de l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement (ANUE). Réservé aux ministres en exercice, la fonction avant tout symbolique est prévue pour un mandat de deux ans.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Pour la première fois la France a un représentant vice-président de l’Assemblée des Nations Unies pour l’Environnement (ANUE). C’est Brune Poirson qui a été élue à ce poste, réservé à un ministre en exercice. « L'ANUE, située à Nairobi au Kenya, dépend du programme des Nations unies pour l'environnement, qui coordonne les activités des Nations Unies dans le domaine de l'environnement et assiste les pays membres dans la mise en œuvre de politiques environnementales. Il s'agit de la première enceinte onusienne à avoir été basée dans un pays en développement » explique le communiqué du ministère de la Transition écologique et solidaire, dont dépend la secrétaire d’Etat.
 
« L'élection de Brune Poirson s'inscrit ainsi dans la continuité de l'engagement profond de la France sur la scène internationale pour la défense de ces priorités, en particulier lors des One Planet Summit de Paris (2017), New-York (2018) et Nairobi (2019), dont elle a la charge. Cette élection permettra à la France, par la voix de Brune Poirson, de poursuivre ce combat et de veiller à ce que la défense de l'environnement et la préservation de la biodiversité demeurent au cœur de l'agenda international. A l'heure où le multilatéralisme est menacé, la ministre veillera à ce que cette Assemblée soit le symbole d'une coopération efficace entre Etats, tournée vers l'action et les peuples » poursuit le texte. La présidence de l’Assemblée qui réunit les ministres de l’environnement du monde entier est occupée par l’ancienne ministre des Affaires étrangères de Mongolie, Sanjaasuren Oyun.

 « Je suis honorée de la confiance qui m'est accordée par le programme des Nations unies pour l'environnement, démontrant le rôle moteur de la France pour la protection de la planète et de ses citoyens. Cette nouvelle responsabilité au sein d'une organisation internationale aussi importante est une opportunité de porter plus fortement nos actions en faveur de la préservation du climat et de la biodiversité » a commenté de son côté Brune Poirson.
 
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter