RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
11/07/2019

British Airways : 204 millions d’euros d’amende pour vol de données de ses clients

Sébastien Arnaud



La compagnie aérienne British Airways a été condamnée à payer une amende de 2014 millions d’euros pour des négligences qui ont causé le vol des données financières de centaines de milliers de clients.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Punis pour négligence. British Airways conteste vivement la décision de l’organisme britannique chargée de la protection des données personnelles, l’ICO. Ce dernier vient de condamner la compagnie aérienne à une amende de 183 millions de livres (204 millions d’euros) dans le dossier de vol des données financières des clients. « L’ICO a estimé qu’environ 500 000 clients avaient vu leurs données « compromises » pendant cet incident qui a démarré en juin 2018 selon l’organisme de protection, qui l’a attribué à « de mauvais systèmes de sécurité dans l’entreprise ».

« Les données personnelles des gens doivent le rester », a expliqué la commissaire de l’ICO Elizabeth Denham. « Lorsqu’on vous confie des données personnelles vous devez les protéger. Ceux qui ne le feront pas seront poursuivis par l’ICO pour vérifier qu’ils ont pris les mesures adéquates », a-t-elle souligné. L’ICO a ajouté que British Airways avait coopéré avec lui pour résoudre ce problème et que la compagnie avait depuis amélioré ses procédures de sécurité. L’organisme et la compagnie pourraient désormais négocier du montant de l’amende
 » raconte Le Monde

Par communiqué le patron de la compagnie a assuré être « surpris » et « déç(u) » de par cette décision. Il a affirmé que la réaction de sa société avait été rapide et qu’aucun acte frauduleux n’a été découvert de la part de British Airways. Et de fait, l’amende a été infligée pour négligence. L’homologue britannique de la Cnil a en effet estimé que puisque les clients de la compagnie lui ont fait confiance avec leur données personnelles, la société avait une responsabilité et le vol des données montre qu’elle n’a pas été à la hauteur. « Ces vols de données, néfastes pour la crédibilité du transporteur, avaient d’autant plus inquiété que la compagnie n’en était pas à son premier problème informatique : une panne géante avait touché ses systèmes au mois de mai 2017 en raison d’un problème d’alimentation électrique » conclue Le Monde.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter