RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
23/05/2018

Alstom récompensé pour le premier train régional à pile

Sébastien Arnaud



Avec le Coraia il int, Alstom a frappé un grand coup dans le secteur ferroviaire. Ce train régional alimenté par une pile à combustible est le premier du genre et vient d’être récompensé. C’est le premier train mondial « zéro émission ».


DR
DR
Alstom jubile avec la réception de ce prix. « Le Coradia iLint d'Alstom, premier train régional au monde alimenté par une pile à combustible, a remporté le GreenTec Award 2018 dans la catégorie Mobilité par Schaeffler. Aujourd'hui, Alstom a reçu officiellement le prix sur son plus grand site de production, situé à Salzgitter, en Allemagne, lors d'une cérémonie anticipée organisée avant le gala des GreenTec Awards » débute le communiqué du groupe.
 
L’intérêt de cette technologie de train à pile à combustion est qu’il est compétitif pour des portions régionales, qu’il est « zéro émission » et qu’il est déjà prêt pour la production en série. Il ne s’agit pas d’un prototype tout juste sorti du laboratoire dont la commercialisation est envisagée, insiste le top management du groupe. « Coradia iLint est un train régional « zéro émission » qui offre une alternative aux trains diesel pour une exploitation sur les lignes ferroviaires non électrifiées, qui représentent actuellement plus de 40 pour cent du réseau ferroviaire allemand. Alimenté par une pile à combustible dans laquelle l'hydrogène est transformé en énergie électrique, le train Coradia iLint émet uniquement de la vapeur d'eau et de l'eau condensée. Il entrera en service sur la ligne Cuxhaven-Bremervörde courant 2018 » assure le communiqué.
 
Le directeur du groupe en Allemagne et Autriche, Jörg Nikutta, prédit une révolution durable dans le ferroviaire. « En fait, nous avons créé bien plus que cela : un concept de mobilité innovant à la fois durable et compétitif, composé non seulement des trains mais aussi de l'infrastructure nécessaire à leur alimentation » a-t-il déclaré.
 
Reste à déterminer si cette technologie tiendra ses promesses sur le long terme. Son potentiel est prometteur pour du transport ferroviaire de personnes ou de marchandises sans émissions carbones. Une technologie qui pourrait particulièrement convenir à des pays en voie de développement qui voudrait développer le ferroviaire.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche