RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
31/08/2018

2018, le deuxième été le plus chaud de l’histoire en France

Sébastien Arnaud



Météo France affirme que l’été 2018 est pour l’heure le deuxième plus chaud de l’histoire. Juste derrière la canicule de 2003, la moyenne a dépassé de 2°C la normale avec environ 22°C.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
2003 n’a pas été battu mais on n’en est pas si loin. D’après les mesures de Météo France, l’été 2018 est le deuxième le plus chaud de l’histoire de France, depuis que l’on mesure précisément les températures. L’annonce de l’institut le 28 aout ne permet pas d’avoir des chiffres exacts étant donné qu’il reste encore près d’un mois à l’été pour changer la donne. Pour l’heure la température moyenne dépasse d’environ 2°C la normale saisonnière. Le record de 2003 et la canicule qui avait fait tant de morts, ne risque cependant pas d’être battu. « Cette année-là, avec une moyenne de 23,1 °C, la température avait en effet dépassé de 3,2 °C les normales de saison. En troisième position arrivent ex æquo les étés 2015 et 2017, avec une anomalie de + 1,5 °C . Même s’il est difficile d’attribuer des événements météorologiques spécifiques au réchauffement de la planète, cette hausse des températures correspond aux tendances annoncées des modèles climatiques » rapporte Le Monde .

Si l’on regarde région par région, certains endroits ont connu des pics de chaleur assez similaires à ceux de 2003. Dans le Nord Est de la France notamment, Météo France relève des moyennes qui s’approchent de « seulement quelques dixièmes de degré d’écart » de ce qui avait été mesure il y a quinze ans.

Plus curieux encore, l’organisme de surveillance et de prévision de la météo relève également des anomalies du côté des gelées précoces. « Parallèlement à cet été particulièrement chaud, Météo-France a noté il y a quelques jours les premières gelées précoces. En raison d’une masse d’air frais venant du nord-ouest de l’Europe, l’automne a fait une incursion le week-end dernier, faisant chuter les températures. Le 26 août, certains records de froid ont été battus localement pour un mois d’août, avec - 0,9 °C à Mourmelon-Grand (Marne) ou 0,9 °C à Reims » continue le quotidien français.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche



Les entretiens de la RSE

Entretiens

Agriculture : entretien avec Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

Éric Vallée, SET Environnement : « une approche prudentielle du métier est impérative »

Soutenir les énergies renouvelables : entretien avec Christophe Mianné, Société Générale