RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
20/05/2015

​Une entreprise espagnole met au point des éoliennes sans pale

Sébastien Arnaud



Vortex Bladeless, une entreprise espagnole, vient de sortir de l’anonymat grâce à la présentation d’une turbine qui réinvente l’éolien. Les turbines sans pale pourraient ainsi convaincre les détracteurs des éoliennes qui craignent les nuisances sonores, les effets sur la faune ou l’aspect esthétique.


C’est un blog spécialisé du journal Le Monde qui a mis les projecteurs sur une invention espagnole qui pourrait changer les choses dans le secteur de l’éolien. L’entreprise Vortex Bladeless vient en effet de mettre au point des turbines en forme de cône qui créent de l’énergie sans être constituées de pale.

« Comme leurs cousines tripales à axe horizontal, les turbines Vortex transforment l’énergie cinétique du vent en énergie mécanique, puis électrique. Mais à la différence des éoliennes traditionnelles qui utilisent des courants laminaires (réguliers), ces nouvelles machines, développées depuis quatre ans, exploitent l’effet aérodynamique des tourbillons d'air » explique le blog Le Monde.

La légèreté de a structure permettrait de voir le coût de la fabrication baisser de 53% par rapport aux éoliennes traditionnelles. Le prix de l’énergie serait 40% moins cher avec une empreinte carbone largement inférieure. « Trois modèles sont programmés : le Vortex Atlantis, une turbine de 3 mètres de hauteur et d'une puissance de 100 watts, qui pourrait être utilisée dans les pays en développement dès la fin de l'année ; le Vortex Mini (12,5 mètres, 4 kilowatts) qui, lui, sortirait d'ici un an pour un usage domestique ; et le Vortex Gran, une structure de 170 mètres de haut permettant d'atteindre une capacité de 1 mégawatt (MW), prévue pour 2018 » continue l’article.
 

Opération de financement public prévu

Alors que deux modèles de quatre et six mètres ont été testés, il apparait que le système capte 30% de moins d’énergie que les éoliennes classiques. « Un défaut compensé, selon David Suriol, l'un des inventeurs de la machine avec David Yañez et Raul Martin, par la possibilité d'installer deux fois plus de Vortex dans le même espace » défend le blog.
A l’origine du projet, c’est la compagnie pétrolière espagnole Repsol qui a financé. Depuis un million d’euros de fonds ont été levés en Europe. Afin d’avancer vers la commercialisation, l’entreprise est sur le point de démarrer une campagne de crowdfunding dès le mois de juin.

Lire ici en intégralité l'article du blog d'Aydrey Garric journaliste au Monde.fr






1.Posté par voir plus le 03/06/2015 15:22
il y a une start up française qui le fait déjà et qui propose des éoliennes sans palmes qui sont beaucoup moins nuisibles que celles avec palmes

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche