RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
13/07/2015

​RSE, Coca-Cola Entreprise s’engage à réduire les calories




Le distributeur européen Coca-Cola Entreprise vient d’annoncer un objectif chiffré de réduction des calories. Publié dans son rapport RSE, cet objectif vise à réduire de 10% par litre les calories dans les pays où cette branche est active : France, Royaume-Uni, Norvège, Suède, Belgique et Pays-Bas.


Coca-Cola Entreprise (CCE) vient de publier son rapport RSE. Le fabricant et distributeur de Coca-Cola Company pour la France, le Royaume-Uni, la Norvège, la Suède, la Belgique et les Pays-Bas s’engage à diminuer de 10% par litre la quantité de calories.
 
« Cette initiative qui porte donc sur le portefeuille au global et non référence par référence devrait être atteint grâce à des lancements allégés en sucre, à l’instar des deux dernières marques lancées par Coca-Cola Company, Finley et Coca-Cola Life » explique  le site lsa-conso.fr.

Changer d'image

La marque, qui a longtemps été la plus puissante du monde, est aujourd’hui en train d’opérer un virage stratégique et marketing. Alors que la RSE est au centre des idées de développement du groupe, Coca-Cola Entreprise (CCE) a cherché à identifier des objectifs précis.
 
« En effet, voici un an et demi, CCE a mené une enquête auprès de 73 leaders d’opinion dans les six pays où l’entreprise est présente. Avec une question posée : comment l’entreprise peut-elle s’améliorer sur les plans du social et du développement durable? » explique le site spécialisé.
 
De cette enquête, « est ressorti trois sujets majeurs : l’environnement et le changement climatique, l’obésité et la préservation des ressources naturelles. La réduction du nombre de calories est donc l'une des manières de montrer que CCE est une entreprise impliquée dans la résolution du problème sociétal qu’est l’obésité. De fait, les fabricants de soft-drinks sont souvent stigmatisés sur ce thème alors que certaines études montrent que leurs produits n’apportent en moyenne que 3% des apports caloriques journaliers d’un Français.»
 
L’image de boisson de la mal bouffe colle à la peau de la marque. Si d’autres axes sont soulignés par le rapport, CCE montre sa volonté de communiquer sur la limitation des calories en utilisant les codes de la RSE et des problématiques liées à l’obésité.   





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche