RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
13/02/2020

​RSE : Bonduelle assure « redéfinir sa raison d’être »




Bonduelle vient de publier un compte rendu de ses actions RSE de l’année 2019. L’entreprise assure qu’elle ne cherche pas uniquement à réduire son impact environnemental ou s’engager socialement mais qu’elle cherche à « repenser l’entreprise Bonduelle du futur, redéfinir sa raison d’être. »


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Un brin grandiloquent ce texte de Bonduelle. L’entreprise vient de publier son bilan RSE 2019 en l’introduisant par un texte qui ferait presque croire que Bonduelle est devenu une ONG. « Notre démarche RSE n’a pas pour unique but de réduire notre impact environnemental ou d’améliorer notre impact social. Elle est au contraire incontournable pour repenser l’entreprise Bonduelle du futur, redéfinir sa raison d’être. Elle est aussi le trait d’union entre l’économique et le social, dans notre volonté de nous inscrire dans une démarche de certification B Corp. Et elle se mesure au travers d’actions concrètes pour la Planète, l’Alimentation et les Hommes… Petit tour des initiatives menées en 2019 » lit-on. 

La démarche n’en reste pas moins louable. D’autant que la société semble avoir identifié les enjeux spécifiques de son secteur alimentaire. « Parce qu’il y aura demain 9 milliards de femmes et d’hommes à nourrir, l’alimentation végétale devient un enjeu majeur pour le bien-vivre des générations futures, tant par les quantités à produire que par les façons de produire. Cette « révolution végétale », exprimée par notre nouvelle signature, « La nature, notre futur », doit s’appuyer sur un modèle d’entreprise à impacts positifs, qui dessine une économie bénéfique pour la Planète, l’Alimentation, les Hommes » appuie le communiqué publié sur son site internet

D’autant que les déclarations de Bonduelle démontrent une volonté de présenter la RSE comme une démarche globale, et non un simple engagement environnemental. « Dans ce contexte, un nouveau Comité de Pilotage centré sur six thématiques prioritaires a redéfini des objectifs tangibles pour chacun des piliers de sa démarche RSE : changement climatique, relation agriculteurs, emballages, accessibilité et alimentation durable, collaborateurs, démarche B!Corp. L’année 2019, mais plus encore 2020, sont consacrées à mettre en œuvre le suivi des plans d’action » déclare Anne-Sophie Fontaine. La directrice RSE qui, on l’aura compris, dirige également la communication du groupe.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter