RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
12/03/2015

​Nicolas Hulot lance la campagne « My positive impact »




La Fondation Nicolas Hulot lance une campagne de vote du public en faveur de l’environnement. Soutenue par des célébrités, le projet vise à proposer cent initiatives en faveur de l’environnement et du climat au choix de ceux qui souhaitent participer.


​Nicolas Hulot lance la campagne « My positive impact »
« 2015 est une année décisive pour le climat et donc pour l’humanité toute entière. La COP 21, Conférence internationale sur le climat, se réunira à Paris en décembre prochain. 195 pays, devront impérativement parvenir à un accord si nous voulons éviter des changements climatiques irréversibles et leurs conséquences dramatiques pour la vie sur notre planète et pour des millions d’habitants » explique le texte d’introduction de « My postive impact ».

Cette initiative portée par la Fondation Nicolas Hulot veut croire que les solutions aux défis environnementaux se trouvent dans la société civile.

Vote sur internet

« Pendant longtemps, le débat sur le climat a été agité par deux questions : est-ce vrai ? et y-a-t il des solutions ? Aujourd’hui nous savons que c’est vrai. Les scientifiques sont unanimes pour l’affirmer. Maintenant le changement est-il inéluctable ? Non, si nous optons pour les bons choix, individuellement et collectivement » continue le texte.

La campagne vise ainsi à faire sortir de l’anonymat les idées originales en faveur de l’environnement. « My positive impact » veut créer une dynamique d’engagement des personnes tout en donnant plus de visibilité aux initiatives personnelles.

« Le principe : 100 initiatives portées par des petites entreprises, des collectivités et des associations, qui répondent aux problèmes du changement climatique sont soumises au vote du public. Pour plus de lisibilité, deux sessions de votes sont proposées, 50 projets étant soumis au vote à chaque fois » résume les organisateurs de la campagne.
Les dix initiatives qui récolteront le plus de suffrages bénéficieront d’une campagne de communication importante : « Reportages, plateaux TV, chroniques radios, articles, annonces presse, bannières  web… les récompenses médiatiques prendront diverses formes. »
 
La campagne prendra fin en décembre 2015 à l’occasion de la Conférence sur le climat avec la remise des trophées. Les votes vont s’effectuer en deux temps. Une première vague de cinquante projets sont soumises au public depuis le 11 mars jusqu’au 19 avril, la seconde du 25 mai au 5 juillet.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche