RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
06/08/2015

​Lutte contre la pollution, les maires à la baguette

Sébastien Arnaud



Ségolène Royal a annoncé une série de mesures pour limiter la pollution à la rentrée. Parmi ces propositions, l’idée de donner plus de marge de manœuvre aux maires devrait apparaitre. Les récents débats autour de la volonté du maire de Valence de diminuer la vitesse de l’autoroute qui traverse la ville a joué.


Flickr Creative Commons
Flickr Creative Commons
Depuis que le maire de Valence dans la Drôme a annoncé vouloir diminuer la vitesse de la portion d’autoroute qui traverse la ville (de 110 à 90 kilomètres heure), le débat semble avoir porté ses fruits. Alors qu’il ne s’agissait  l’origine que d’un positionnement local sur un cas particulier, le débat s’est nationalisé pour se déplacer sur le rôle des mairies dans le domaine.

« Lorsque les maires demanderont un ralentissement de la vitesse de circulation dans les agglomérations traversées, je leur donnerai cette responsabilité-là » a même déclaré sur Europe 1 la ministre de l’Ecologie en début de semaine. « L'annonce devrait être faite officiellement à la rentrée dans le cadre d'une série de mesures de lutte contre la pollution de l'air. En déléguant aux maires, dont la ville est traversée par un tronçon d'autoroute, la responsabilité de fixer la limitation de vitesse, la ministre estime ainsi faire preuve de «bon sens» » précise le quotidien Le Figaro .
 
 

Des mesures à la rentrée

Actuellement en tournée en Afrique pour parler de la COP21 de Paris, la ministre a annoncé que des mesures seraient prises à la rentrée pour aller plus loin dans la lutte contre la pollution. Parmi ces mesures, l’abaissement des limites de vitesse et plus d’autonomie pour les maires devraient figurer en bonne place, si l’on en croit les précédents débats.

La seconde de ces deux pistes est intéressante parce qu’elle prend la direction d’une redéfinition de la gouvernance dans le domaine de l’environnement de la lutte contre la pollution. Les maires, premiers montrés du doigt en cas de niveaux préoccupant de la pollution, pourront ainsi s’engager plus à fond dans le domaine et être jugés sur leur capacité ou non à s’attaque à ce chantier.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche