RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
23/06/2015

​Le concours international du meilleur photographe d’environnement est lancé




L’édition 2015 du concours du meilleur photographe est lancée. Plus de 10 000 photographes et réalisateurs d’une soixantaine de pays ont proposé des clichés au jury. Une exposition de 111 photos sélectionnées se tient à Londres avant la désignation des lauréats. L’occasion de faire parler de l’environnement et de l’impact de l’activité humaine aux quatre coins du monde.


Les clichés sont aussi beaux qu’inquiétants. Comme chaque année, le concours international du meilleur photographe environnement met en avant les clichés pré sélectionnés avant la désignation des lauréats. Avec ces photos, le but est de sensibiliser les esprits aux questions environnementales par des images particulièrement parlantes de situations préoccupantes
 
« Plus de 10.000 photographes et réalisateurs originaires d'une soixantaine de pays différents ont immortalisé des scènes captivantes aux quatre coins du globe. Organisé par la londonienne Royal Geographical Society  et la CIWEM  (Chartered Institution of Water and Environmental Management) et sponsorisé par Atkins, le concours est ouvert aussi bien aux amateurs qu'aux professionnels » explique le Huffington Post français.

Une exposition à Londres

Les 111 photos, que le Huffington Post publie sur son site, sont exposées du 22 juin au 10 juillet à Londres. Deux lauréats seront ensuite désignés. Un photographe qui touchera  5 000 livres et un réalisateur 1 000 livres.
 
« Ces photographies sont destinées à démontrer l'existence d'un lien entre les questions environnementales et sociales. Tout en éveillant les consciences, elles suscitent de nombreuses interrogations sur les dégâts causés par les hommes sur Terre. Et pour cette édition 2015, la barre semble être placée très haut » continue le site d’informations.

Parmi les photos exposées on retrouve des sujets très différents : la pollution atmosphérique, le traitement des déchets, les conditions de vie des enfants ou la biodiversité. Nigel Hendley, l’un des membres du jury explique que « Les clichés nous exposent à des sujets qui font réfléchir, et qui nous poussent à mettre en question l'impact que nous avons sur la planète, à la fois en tant qu'individu et citoyen. »

Retrouver ici l’article du Huffington Post avec les photos sélectionnées pour l’exposition





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche



Les entretiens de la RSE

Entretiens

Agriculture : entretien avec Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

Éric Vallée, SET Environnement : « une approche prudentielle du métier est impérative »

Soutenir les énergies renouvelables : entretien avec Christophe Mianné, Société Générale