RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
18/09/2018

​Le Galeizon, rivière labelisée pour sa bonne conservation

Sébastien Arnaud



La rivière Le Galeizon vient d’être récompensée par deux labels. Des récompenses qui doivent encourager les collectivités à protéger et mettre en valeur leur patrimoine naturel. Une démarche pour la biodiversité qui a évidemment des effets sur l’économie locale et le tourisme.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
A cheval sur le Gard et la Lozère coule Le Galeizon. Ce sous-affluent du Rhône pend sa source en Lozère et se jette dans le Gardon à Cendras dans le Gard Un parcours exceptionnel de gorges sauvages exceptionnel. Si la beauté de cette rivière est loin d’être une nouveauté, sa labellisation vient d’être annoncée par l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerrannée-Corse. Les labels « rivière en bon état » et « site rivières sauvages » sont désormais apposés avec la crédibilité qu’implique un label certifié par AFNOR. « D'une grande richesse naturelle et patrimoniale, le Galeizon abrite une faune et une flore aquatique remarquable : loutres, castors, écrevisses à pieds blancs, barbeau méridional, etc. La rivière a façonné la vallée depuis des millénaires, on y trouve non seulement des traces de nécropoles dont celles de Peyraube, des temples et des cimetières protestants parfois cachés dans des moulins (les protestants ont fui la répression après la révocation de l'édit de Nantes), d'anciens béals et des moulins, les fameuses rascasses ou tancats, sorte de seuils en pierre sèche » raconte le communiqué.
 
25 kilomètres sont concernés par cette labellisation soit environ 85% de la rivière. « La qualité de ses eaux, mesurée chaque année, permet également d'atteindre un classement en "Très Bon Etat ", ce qui lui a valu son inscription en tant que réservoir biologique, dans le SDAGE Rhône Méditerranée et représente une référence en région Occitanie.Ces caractéristiques sont déjà à l'origine de la mise en oeuvre d'un programme Natura 2000. C'est cette biodiversité, l'état sauvage de ses berges, et la qualité exceptionnelle de son eau qui ont permis qu'elle soit identifiée comme l'une des Rivières Sauvages potentielles selon les critères définis conjointement par l'AFNOR et le Fonds pour la Conservation des Rivières Sauvages »lit-on plus loin. Des arguments qui feront certainement mouche auprès de ceux – de plus en plus nombreux – qui sont à la recherche de destinations touristiques éco-responsables.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche