RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
15/07/2015

​Le Futuroscope veut sensibiliser à l’environnement

Sébastien Arnaud



Le Parisien revient sur l’engagement en faveur de l’écologie du parc d’attractions le Futuroscope. Des activités ont été mises en place pour sensibiliser sur les grands thèmes de l’écologie. En parallèle la direction s’est lancée dans une démarche de responsabilité sociale et environnementale.


​Le Futuroscope veut sensibiliser à l’environnement
Le parc d’attractions du Futuroscope près de Poitiers vient de faire parler de lui pour son engagement en faveur de l’environnement. Le parc, qui a été pionnier dans des attractions mettant en avant la pointe de la technologie des projections de vidéos, a communiqué autour de nouvelle initiatives éco responsables.

Des projections de vidéos de sensibilisation à la biodiversité et aux questions environnementales sont ainsi proposées. Par ailleurs, explique le quotidien Le Parisen qui a dédié un article à ce sujet, « les enfants ne sont pas en reste, puisque le parc a également ouvert l’attraction « Le 8e continent », un jeu en 4D parrainé par Maud Fontenoy qui consiste à sensibiliser les enfants à la pollution marine. Installés sur des scooters dynamiques, ils doivent détruire un maximum de déchets pour gagner la partie. »

Sensibilisation et engagement responsable

Pour mieux sensibiliser les plus jeunes, le parc a installé des espaces verts, des aires de repos mais aussi de installation qui montrent que l’impact environnemental peut être limité au maximum.

Plus intéressant encore, montre Le Parisien, « La direction du parc semble privilégier les partenaires soucieux de l’écologie et met à profit les générateurs du Futuroscope pour valoriser l’énergie électrique et thermique. Cette méthode porte le nom de « cogénération » et vise entre autres à exploiter l’excédent de chaleur produit par les générateurs du parc, en la diffusant dans les files d’attentes et salles des attractions pendant l’hiver, tandis qu’une partie de l’électricité est, elle, revendue à EDF. Dans un schéma plus classique, le parc s’est également doté de 900 m² de panneaux solaires qui suffisent à eux-seuls à alimenter une attraction entière du parc.»

Des initiatives qui sont accompagnée d’idées à dimension plus sociale avec notamment le lancement de l’attraction « Les Yeux Grands Fermés » pour les dix ans du parc. Cette activité consiste à faire suivre aux visiteurs un parcours initiatique dans le noir complet, avec un guide aveugle. Les fonds récoltés doivent permettre de financer des accessoires d’aide à la vie quotidienne de personnes aveugles et malvoyantes. 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche



Les entretiens de la RSE

Entretiens

Agriculture : entretien avec Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

Éric Vallée, SET Environnement : « une approche prudentielle du métier est impérative »

Soutenir les énergies renouvelables : entretien avec Christophe Mianné, Société Générale