RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
27/01/2020

​La Sologne déclare la guerre à l’engrillagement




La Région Centre-Val de Loire vient de publier un texte du président de la Région qui s’engage à lutter contre l’engrillagement de la nature. Les effets sur la biodiversité et les équilibres naturels des délimitations trop franches des terrains sont régulièrement montrés du doigt par les associations de défense de l’environnement.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
De grands grillages infranchissables pour les animaux aux bords des champs et des bois. Cette réalité est régulièrement montrée du doigt par les associations de défense des animaux. Dans les grandes zones où s’alternent terres cultivées et forêts, les animaux restent régulièrement bloqués dans ces grillages ou peinent à naviguer. « Parce que de superbes territoires sont de plus en plus menacés par ce phénomène d'engrillagement qui s'apparente aujourd'hui à une véritable privatisation des espaces naturels de notre région et favorise la pratique de chasse sur des animaux prisonniers, j'ai souhaité convoquer les énergies afin que le travail collectif engagé aboutisse à des mesures concrètes » écrit le président de la Région Centre-Val de Loire, François Bonneau.
 
Dans un communiqué qui annonce « une première victoire » contre « l’engrillagement de Sologne », l’élu rappelle qu’il y a 4 000 kilomètres de clotures dans sa région. La multiplication des espaces clos est un obstacle au développement de la biodiversité et empêche les mouvements des animaux habitués à de grands espaces.
 
Un rapport gouvernemental sur ce sujet a été présenté mi-janvier au niveau local. « Il pointe les risques majeurs que l'engrillagement génère sur la biodiversité, les paysages, le tourisme, la gestion de la forêt, l'éthique de la chasse, l'urbanisme, la sécurité incendie. Il préconise des mesures fortes pour rendre à la Sologne sa nature et sa Biodiversité. Il conforte enfin la Région dans son vote en décembre 2019 du Schéma (SRADDET) qui fixe les orientations d'aménagement du territoire régional pour tous les niveaux de collectivités, et permet désormais la régulation de ces grillages qui vont à l'encontre du respect de notre nature et de notre biodiversité » appuie le président de la région qui regroupe six départements qui constituaient le Berry, l’Orléanais et la Touraine.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter