RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
28/06/2019

​Homéopathie déremboursée : l’avis définitif de la HAS est tombé




Sans surprise, l’avis définitif de la Haute autorité de santé (HAS) confirme la première décision provisoire. Les laboratoires ne sont pas parvenus à convaincre la HAS du bien-fondé du remboursement par la sécurité sociale des médicaments homéopathiques.


Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits
Il y a un mois et demi, la Haute autorité de santé (HAS) laissait présager cet avis défavorable. L’avis définitif confirme bien que l’homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécurité sociale. « L’avis doit être communiqué aux pouvoirs publics et aux trois laboratoires qui fabriquent des produits homéopathiques : le français Boiron, leader mondial, le suisse Weleda et l’allemand Lehning. A la mi-mai, la commission avait rendu un avis préliminaire « défavorable au maintien de la prise en charge par l’Assurance-maladie des médicaments homéopathiques ». Elle avait analysé près de 300 études et examiné 29 contributions, dont plusieurs émanant de syndicats et sociétés savantes de médecins homéopathes et d’associations d’utilisateurs de ces produits. Elle avait constaté qu’« aucune étude n’a démontré la supériorité en termes d’efficacité (morbidité) de l’approche homéopathique par rapport à des traitements conventionnels ou au placebo » » résume Le Figaro .

Tout le débat lancé par la HAS reposait sur la capacité des laboratoires à démontrer l’intérêt sanitaire général de l’homéopathie qui justifierait le remboursement. Mi-mai, les laboratoires n’avaient pas caché leur colère de voir que l’avis provisoire défavorable était relayé par les médias avant qu’ils aient eu l’occasion de se défendre. « Suivant la procédure, la commission a ensuite auditionné à leur demande les trois industriels avant de formuler un avis définitif. Selon les échos qui en ont transpiré, ces auditions se sont mal passées pour les fabricants, qui n’ont pas été en mesure d’apporter des arguments scientifiques convaincants. Cette conclusion très attendue de la HAS marque la fin du processus d’évaluation scientifique de l’homéopathie. En revanche, elle ne marque pas celle du débat sur son déremboursement, puisqu’il revient maintenant au gouvernement de prendre la décision » continue le quotidien.
Reste désormais à observer l’arbitrage du gouvernement dans ce dossier. Entre intérêts financiers et emplois dans le secteur et politique sanitaire, il faudra trancher.

 







1.Posté par THIEBAUT le 22/07/2019 10:45
Lehning est français , pas allemand.

Un pionnier français de l’homéopathie

René Lehning fait partie des pionniers de l’homéopathie. Formé à la médecine homéopathique dans les années 30, il créé ses premiers médicaments pour soigner l’épidémie de grippe espagnole. Encouragé par leur efficacité, il fonde les Laboratoires Lehning en 1935. La création de l’entreprise marque le début de la fabrication mécanisée et de la commercialisation des médicaments d'homéopathie et de phytothérapie.

Le renouveau de la phytothérapie

La mise sur le marché de produits phytothérapiques est elle aussi novatrice car, à l’époque, les herboristeries ferment boutique au profit des pharmacies. Experts en production de traitements 100% naturels, les Laboratoires Lehning souhaitent exploiter les propriétés des plantes en usage homéopathique comme phytothérapique. L’entreprise enregistre toutes ses formules auprès du Ministère de la Santé après-guerre, en 1948.

Une progression en France

Les Laboratoires Lehning prospèrent, tirés par leur produit phare : le L52 contre les états grippaux. Dans le même temps, l’homéopathie gagne du terrain, mais elle ne sera officiellement reconnue par la Pharmacopée Française qu’en 1965.

Un développement international

Suite à une croissance réussie en France, et à la reprise de l’entreprise par Gérard Lehning, fils du fondateur, les Laboratoires Lehning engagent un déploiement international :
•Création de filiales en Espagne, en Allemagne et au Portugal
•Partenariat avec des distributeurs en Italie, au Canada, aux USA, au Pakistan etc

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter