RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
07/04/2015

​Fukushima la radioactivité atteint le Canada




Lors de prélèvements effectués fin février des scientifiques ont décelé des traces de radioactivité dans des échantillons d’eau prélevés au niveau des côtes canadiennes. Même si le niveau détecté est vraiment faible il inquiète quant à l’étendue des dégâts de la catastrophe nucléaire de Fukushima.


​Fukushima la radioactivité atteint le Canada
Jamais des traces de radioactivité causées par l’accident de Fukushima en 2011 n’avaient été détectées aussi loin du lieu du drame. Les côtes américaines seraient ainsi touchées au niveau du Canada et plus précisément au large de la ville Ucluelet en Colombie-Britannique. Il s’agirait de traces de césium 134 et de césium 137 présents dans des échantillons récupérés le 19 février.
 
Aucun danger majeur sur la santé ou l’écosystème local n’est à attendre de cette radioactivité qui a été trouvée dans des proportions très faibles de 1,4 becquerel par mètre cube d’eau de césium 134 et 5,8 becquerels de césium 137 dans la même quantité d’eau. « Cependant, le niveau de radioactivité décelé est extrêmement faible : nager tous les jours dans les eaux de l'île de Vancouver pendant un an exposerait à une dose de radiations à peu près mille fois inférieure à une radio dentaire, selon l'institut Woods Hole » explique Le Monde. L’AFP cite le scientifique Ken Buesseler, scientifique du centre d’océanographie Woods Hole, « La radioactivité peut être dangereuse, et nous devons surveiller attentivement les océans, après ce qui a été sans aucun doute le plus important déversement accidentel d'agents contaminants radioactifs dans les océans au cours de l'histoire. »

Le phénomène va se généraliser

Le scientifique a par ailleurs déclaré qu’il fallait s’attendre à ce que des concentrations de césium de ce niveau soient détectées sur d’autres rivages de la côte ouest américaine. Aux Etats-Unis, les Etats de Washington au Nord et de Californie au sud pourraient être concernées a-t-il expliqué.
 
« En novembre 2014, Woods Hole avait signalé des niveaux de radioactivité comparables, dus à Fukushima, à 160 km environ des côtes du nord de la Californie, mais depuis aucune radiation n'a été relevée plus près des côtes américaines » explique Le Monde. 
 
Si ces niveaux de radioactivité ne sont pas inquiétants pour la santé, ils continuent à montrer l’ampleur des dégâts de la catastrophe de Fukushima. Les 160 000 déplacés au Japon ne sont que la partie émergée de l’iceberg.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche