RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
17/08/2015

​Explosions en Chine, les autorités suspectées d’irresponsabilité

Sébastien Arnaud



A quelques jours des explosions du port de Tianjin, alors que les lieux ne sont pas encore complètement sécurisés, de nombreuses questions se posent sur la part de responsabilité des autorités notamment sur les précautions sécuritaires autour du site.


Catastrophe de Tianjin - Impression d'écran
Catastrophe de Tianjin - Impression d'écran
Que s’est-il passé à Tianjin ? A quelques jours des explosions impressionnantes et des incendies au lourd bilan humain, la question est sur toutes les lèvres. Les autorités chinoises ont beau essayer de limiter les dégâts en termes d’image, de légitimes interrogations apparaissent.
 
« Vendredi lors de la conférence de presse des autorités de Tianjin, des journalistes se sont interrogés sur la raison de l'ampleur des dégâts occasionnés par les explosions sur des immeubles résidentiels. Certains se demandant si ces immeubles n'étaient pas trop près et n'avaient pas été construits en dépit de la réglementation » avancent par exemple Les Echos.

Autorités irresponsables

Alors que la liste des produits dangereux présents sur la liste continue à s’allonger, il semble que les résidents dans les parages n’étaient pas au courant du danger potentiel du site. Une situation impensable aux vues des dégâts de l’accident.
 
Les normes de sécurité ne sont jamais infaillibles mais visent à empêcher que les incidents potentiels ne dégénèrent. A Tianjin la situation est telle qu’il est normal de s’interroger sur ce qui n’a pas fonctionné. « La question devrait se poser rapidement aux enquêteurs et risque de pointer du doigt le manque de respect de la réglementation par la société Tianjin Dongjiang Port Ru Hai International Logistics, dont l'entrepôt a pis feu et sans doute provoqué les explosions. (…) Selon le Quotidien du Peuple en effet, elle pourrait avoir menti aux autorités douanière du port de Tianjin car les documents détenues par les Douanes et détaillant les produits entreposés différeraient de ceux en possession de la société » ajoute le quotidien économique.
 
Enfin, alors que la présence de quantités industrielles de cyanure et de gaz ont été confirmées, l’amateurisme des pompiers semble aujourd’hui évidente. « Ce genre d’incendie s’éteint donc avec du sable sec ou de la poudre, mais surtout pas avec de l’eau, qui provoque la transformation des cristaux en gaz. Une particularité que devaient ignorer les 85 pompiers de l'entreprise disparus. Une partie de ces soldats du feu étaient jeunes, 18 ou 19 ans, et arrivaient de la campagne, d'un comté minier où ils avaient du mal à trouver un emploi » commente France Info  sur son site.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche



Les entretiens de la RSE

Entretiens

Agriculture : entretien avec Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

Éric Vallée, SET Environnement : « une approche prudentielle du métier est impérative »

Soutenir les énergies renouvelables : entretien avec Christophe Mianné, Société Générale