RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
09/04/2015

​En villes, les poules peuvent aider à réduire les déchets




La Communauté d’Agglomération de Châlons-en-Champagne a publié un communiqué qui fait le bilan d’une action contre les déchets. Durant l’année 2014, treize foyers ont gardé deux poules pour évaluer la diminution de déchets que cela impliquait. 919 tonnes auraient été économisées par ces foyers.


« En 2014, treize foyers de l’agglomération ont accueilli deux poules pour évaluer les déchets pouvant être détournés de la poubelle grise et du bac à biodéchets » explique le site internet de la Communauté d’Agglomération de Châlons-en-Champagne. La préfecture a lancé cette initiative originale pour mettre en avant une solution intéressante de limitation des déchets en zone urbaine.

L’opération aurait d’ailleurs été un succès. En effet, explique le texte « Ces foyers "témoins" ont pesé leurs déchets qui se sont révélés moins conséquents que ceux des autres foyers : en tout - 919 tonnes ! Une belle opération pour l’environnement, avec en prime la récolte d’œufs et le contact avec les animaux. »

Expérience renouvelée en 2015

Le succès des premières expérimentations pousse les autorités locales à reconduire l’opération en l’élargissant. Ainsi en 2015 cent nouveaux foyers sont invités à acquérir deux poules pondeuses pour le prix d’une. Afin de sensibiliser la population, « une conférence sera organisée pour compléter vos connaissances sur les poules (abri, alimentation, risques par les prédateurs…) le dimanche 12 avril, à 16 h 30 à l’auditorium Pelloutier, 1, place de Verdun à Châlons-en-Champagne. »

« Ce programme de cinq ans, signé en partenariat avec l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, vise à réduire de 7 % le poids des ordures ménagères et assimilés collectés (ordures ménagères, papier, emballage, verre, biodéchets) d’ici fin 2015 » lit-on sur le site de Cités en Champagne.

Parmi les arguments avancés pour convaincre les habitants de participer le texte explique qu’une poule picore en moyenne 93 kilos de déchets alimentaires chaque année et pond environ 200 œufs. Par ailleurs, les contraintes de la prise en charge de l’animal participent à la prise de responsabilité pour agir sur les déchets de façon simple.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche