RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
08/07/2015

​Cancer et pesticide, une enquête ouverte après la mort d’un agriculteur




Le pôle santé publique de Paris vient d’ouvrir une enquête préliminaire après le dépôt d’une plainte contre X pour homicide involontaire. La famille d’un vigneron bordelais mort d’un cancer a déposé la plainte estimant que les pesticides étaient à l’origine de la pathologie.


​Cancer et pesticide, une enquête ouverte après la mort d’un agriculteur
Le pôle santé publique de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire après que le la famille d’un agriculteur dépose plainte contre X pour homicide involontaire à cause de l’utilisation de pesticides. Phyto-Victimes et Générations futures ont annoncé la nouvelle par communiqué mardi 7 juillet.
 
Les deux associations, qui soutiennent la démarche de la famille expliquent que la plainte a pour objectif de « faire la lumière sur ce qui s’est passé et dégager les responsabilités des firmes qui ont commercialisé des produits sans avoir indiqué les risques encourus. »
 
« Atteint d’un cancer du poumon en 2010, James Bernard Murat a succombé des suites de cette maladie le 8 décembre 2012, à l’âge de 70 ans. En février 2011, le caractère professionnel de sa maladie liée à l’utilisation de l’arsénite de sodium avait été reconnu par l’Assurance accidents des exploitants agricoles (AAEXA)Selon sa fille, le viticulteur de Pujols (Gironde) a utilisé pendant quarante-deux ans, de 1958 à 2000, de l’arsénite de sodium pour traiter ses vignes contre l’esca, une maladie due à des champignons parasites qui attaque le bois des ceps, sans jamais avoir été alerté sur la toxicité de ce produit pour sa santé » raconte Le Monde.

Qui est responsable ?

La dangerosité du produit est connue officiellement depuis 1955, date à laquelle le tableau des maladies professionnelles liées à l’arsenic a été créé. Mais pour l’avocat de la famille, cité par Le Monde, « l’Etat a tardé à prendre les mesures nécessaires. Il n’a interdit qu’en 1973 l’arsénite de sodium dans l’agriculture, sauf dans la viticulture. Ce n’est qu’en novembre 2011 qu’il a enfin définitivement interdit et retiré ce produit à base d’arsenic. »
 
S’il est difficile d’imaginer que l’affaire puisse aller jusqu’à des condamnations, l’enquête préliminaire pourrait estimer que certaines parties sont responsables.






1.Posté par Lucien le 29/12/2015 10:21
Sujets d’actualité bien trop controversé. Une omerta, sujet taboo, appelez ça comme vous voulez ça comme vous voulez, c’est surtout une réalité, les pesticides c’est cancérigène et dangereux sur votre bébé, votre agriculteur, votre famille… J’ai lu un article sur le blog mutuelle-news. fr « Pesticides et cancer un lien possible ! », qui parle de la dangerosité des pesticides dans notre quotidien.. à lire absolument !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche