RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
17/07/2015

​58% des entreprises font un reporting RSE




Une enquête de Malakoff Médéric et l’Observatoire sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises (Orse) affirme que 58% des entreprises font un reporting RSE contre 40% en 2014. Pour autant, souligne Les Echos « le retour sur investissement reste encore difficile à mesurer »


​58% des entreprises font un reporting RSE
Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à avoir systématisé le reporting RSE. Ainsi, d’après une enquête de Malakoff Médéric et de l’Observatoire sur la Responsabilité sociétale des entreprises (Orse), 58% des sociétés ont mis en place ces rapports extra financiers en 2015. En 2014, cette proportion s’élevait à 40%. « Si les grandes entreprises de plus d’1 milliard d’euros de chiffre d’affaires sont toutes équipées, les très petites entreprises (moins de 1 million d’euros de chiffre d’affaires) et les entreprises de taille intermédiaire (chiffre d’affaires entre 100 millions et 1 milliard d’euros) doivent encore développer leurs outils de mesure » commentent Les Echos.
 
La situation devrait encore évoluer puisque 13% des entreprises interrogées par l’étude affirment vouloir développer cet aspect prochainement.
 
http://business.lesechos.fr/directions-financieres/021106155800-le-reporting-rse-se-developpe-dans-les-entreprises-200196.php?ryMDEvihZ5v9RBXo.99

Retour sur investissement

« Il reste toutefois des progrès à faire : le risque climatique n’est pas évalué dans plus de 60 % des organisations (ou les professionnels de la RSE interrogés ne sont pas informés de cette évaluation). Même dans les plus grandes entreprises (plus de 1 milliard d’euros de CA), avec un taux de 51 % »  continue le quotidien économique.

Si la question de la RSE continue à séduire un nombre croissant d’entreprises, le risque de ralentissement du phénomène est  prévoir tant que le retour sur investissement sera mal mesuré. « Reste qu’aujourd’hui, les entreprises peinent encore à calculer le retour sur investissement (ou ROI pour « return on investment ») de leurs politiques RSE. Ainsi, 44 % des responsables interrogées regrettent le « manque de visibilité sur leur retour sur investissement des actions RSE » » rapporte le journal. C’est plus que les années précédentes : en 2013 30% des sondés le déploraient et 42% en 2014.
Par ailleurs, l’étude montre que le manque de ressources est souvent mis en avant par les entreprises comme un obstacle.






1.Posté par de Richemont Ingénieur Conseil IPF en sécurité du travail le 14/09/2015 13:31
Quand une entreprise met en avant sa Responsabilité Sociétale d' Entreprises (RSE), cet investissement est mesurable grâce à un système de gestion de qualité hygiène sécurité incorporé.

Jean-François de Richemont

Ingénieur Conseil IPF
en sécurité du travail
SSIAP 3
SPS
Expert privé auprès des professionnels du droit

tél direct : +33 7.61.71.02.99

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche