RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
17/02/2015

Compléments alimentaires : La responsabilité des marques

Pour une filière responsable et performante (2/3)




(Partenariat éditorial)

« Que ton aliment soit ton premier remède ». L’esprit de la préconisation d’Hippocrate semble toujours d’actualité au vu de l’expansion (+3.5% en 2013) du marché des compléments alimentaires (CA). Les CA bénéficient de l’essor de la filière naturelle qui correspond aux nouvelles attentes des consommateurs soucieux d’un bien être au quotidien. Les marques constituent un intermédiaire privilégié entre les différents et nombreux acteurs qui interviennent dans cette filière. Elles doivent jouer leur rôle de « points de repère » pour les consommateurs et pour les détaillants. Elles ont aussi un rôle charnière à jouer, voire une responsabilité afin de coordonner en amont et en aval la chaîne de distribution de leurs produits.


Crédit : Ingimage
Crédit : Ingimage

Un marché en développement continu

Le marché français des CA représente plus d’1,3 milliard d’euros avec de fortes perspectives de développement, car il accuse encore un retard certain par rapport à ses voisins européens. Plus qu’une simple tendance, les CA répondent à une demande forte motivée par des mutations sociales. Les consommateurs sont de plus en plus sensibles à un nouveau mode de vie, où le bien-être et le mieux-être prend une place au quotidien. De plus, le déremboursement de certains médicaments et une méfiance croissante vis à vis de leur efficacité réelle, ou de certains effets secondaires, poussent les utilisateurs vers des alternatives naturelles et souvent ancestrales comme la phytothérapie, l’aromathérapie, et donc aussi les compléments alimentaires.  On recense aujourd’hui plus de 300 fabricants de compléments alimentaires en France. Si les premiers à avoir travaillé sur ce secteur sont des entreprises indépendantes à capitaux familiaux, le marché compte également de grands groupes de l’agroalimentaire, de la pharmacie et de la cosmétique.

Les marques se positionnent

Sur ce marché concurrentiel, les marques spécialistes entendent de distinguer grâce à une politique répondant à des exigences strictes. Les enjeux de santé publique l’imposent et les marques endossent une responsabilité tant auprès des producteurs des matières premières que des distributeurs ou, surtout, des consommateurs. Leur objectif ? Coordonner en amont comme en aval les acteurs de la filière des CA afin de renforcer la qualité, tant sur le plan de l’efficacité que sur celui de la sécurité. Aussi, il n’est pas rare de trouver des médecins et des chercheurs  avec lesquels ces marques collaborent à l’élaboration des CA.  Elles mettent ainsi en avant un savoir-faire rigoureux qu’elles nourrissent grâce à une solide politique en matière de R&D.

Crédit : Ingimage
Crédit : Ingimage

L’innovation en ligne de mire

Pour toutes, le défi est de perpétuer, renouveler et professionnaliser un secteur qui utilise des savoirs ancestraux alliés à d’autres beaucoup plus récents. La nutrithérapie est particulièrement propice à la R&D en ce que les aliments, plantes ou autres matières premières naturelles nécessaires à l’élaboration des CA, regorgent de propriétés encore inconnues ou inexploitées. Ingénieurs agronomes, chercheurs et laborantins travaillent alors pour les marques pour créer ampoules, gélules ou d’autres formes plus modernes de CA qui sauront répondre à l’évolution de nos actuels et futurs besoins sur le plan alimentaire et du « mieux-être ».

Focus sur l’avenir 

La R&D permet des découvertes (ou des re-découvertes) alliant savoir-faire traditionnel et innovation de pointe. L’innovation-santé est même un des moteurs principaux des marchés de CA : 26%  des innovations alimentaires dans le monde ont trait à la santé et au bien-être. Les défis actuels se concentrent par exemple autour de la fabrication de CA capables de lutter contre la fonte musculaire liée à l’âge. Les connaissances sont également croisées entre les domaines de la nutrition et des neurosciences. L’innovation se situe en outre sur le terrain des procédés employés notamment en termes d’extraction végétale.

Crédit : Ingimage
Crédit : Ingimage

Renforcer la chaîne d’information

La filière naturelle jouit d’une bonne réputation auprès des différentes parties prenantes. Elle est souvent assimilée à de fortes valeurs morales et à une démarche durable. Néanmoins, elle souffre parfois d’un déficit de confiance du fait d’une méconnaissance de ces produits de la part des distributeurs et des consommateurs. Les marques sont donc en première ligne afin de rassurer et de prouver qu’elles sont un acteur crédible de la filière naturelle. Elles  jouent un rôle de premier plan dans cette démarche en ce qu’elles incarnent leurs produits et sont au cœur de leur fabrication. Il existe un véritable devoir de pédagogie afin de faire connaître les CA qui ne sont pas encore profondément inscrits comme des réflexes-santé chez les distributeurs comme chez les consommateurs. A titre d’exemple, cette dynamique pro-active a notamment permis de familiariser les Français avec des concepts tels que les oméga3 qui sont aujourd’hui plébiscités.

Une lisibilité accrue

Il s’agit pour les marques de clarifier le conditionnement, l’étiquetage des différents des produits et permettre d’identifier rapidement et simplement la composition du CA ou son utilité. L’intérêt est clair pour le consommateur qui a souvent recours au CA via l’automédication et demande une information précise et qualitative. Il s’agit de lui fournir toutes les clefs afin de consommer les CA en toute sécurité. La marque est ici le garant d’une filière naturelle en plein essor et lutte contre la dispersion des informations au profit d’une filière renforcée. Cette synergie est donc bénéfique pour l’ensemble des acteurs de la filière jusqu’au distributeur et ses clients-utilisateurs.

Notre proposition de valeur chez Boutique Nature

L’équipe de Boutique Nature fédère des savoir-faire respectueux des traditions de la phytothérapie, de l’aromathérapie, de la nutrithérapie et de la cosmétique naturelle au sein de groupes de travail  passionnés par les produits naturels ou bio. Pour que les CA ne soient pas réservés à une seule minorité, nous nous engageons à rendre accessible nos produits en fournissant sur nos supports une information à la fois complète, accessible et parfaitement transparente. Chaque étiquette présente le nom du produit, sa composition, des conseils d’utilisation… dans le respect de la législation en vigueur en France. Parce que le CA est destiné à tous, nous nous engageons également pour une politique de prix respectueuse et accessible, mais sans compromis vis à vis de la qualité. Investis dans le respect de la nature, nous proposons des gélules végétales et des capsules marines et avons développé le premier pilulier zéro pétrole (en PLA, un polymère entièrement biodégradable). Nous défendons également une politique de développement durable au sein de notre entreprise : par exemple dans nos bureaux, le recyclage est systématisé et, en été, la fraîcheur est assurée par des stores et la circulation d’air et non pas par un système d’air conditionné.

Spécialiste du naturel et du bio depuis 1997, Boutique Nature conçoit des gammes complètes de produits à base de plantes et s’attache à allier le progrès en nutrithérapie et phytothérapie ainsi qu’un savoir-faire millénaire, afin de proposer des compléments alimentaires de première qualité. Soucieux de « proposer le meilleur de la nature », Boutique Nature conçoit également des huiles essentielles et des produits d’hygiène et cosmétiques labellisés Cosmebio®. Boutique Nature est signataire d’une charte de qualité en matière de traçabilité et de sécurité en conformité avec la législation en vigueur. De la formulation jusqu’à la satisfaction client, Boutique Nature s’engage au quotidien dans une démarche de qualité et de sécurité respectueuse de la nature. Dotée de plus de 400 références, elle s’attache à répondre aux besoins de chacun et propose une démarche naturelle où le bien-être reprend sa place au quotidien.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche