RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
15/04/2016

Volkswagen se défend de polluer les routes

Sébastien Arnaud



Le constructeur automobile allemand Volkswagen s’expliquait ­en France devant la commission Royal à propos de la pollution au diesel dont il est accusé.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Un article en ligne du journal Les Echos explique que le constructeur « met en avant de bons résultats aux tests sur route et tacle ses pairs. »

Selon l’article, les propos tenus mercredi par Jacques Rivoal, patron de Volkswagen France, qui assurait que ce n’était pas Volkswagen qui pollue le plus sur la route, « devant la commission technique nommée par le gouvernement et chargée de contrôler les niveaux d’émissions automobile, sont à priori provocants, alors même que le constructeur allemand a avoué, aux Etats-Unis avoir manipulé les tests d’homologation de ses voitures diesel. »

Et pourtant, « le groupe entend mettre en avant les résultats de ses cinq véhicules testés en France par l’UTAC, l’organisme technique qui a déjà contrôlé les niveaux d’émission de 52 véhicules. Polo, Golf, Sharan, Tiguan Q3 (Audi) : aucun de ces véhicules n’a franchi, sur les tests sur route, le plafond d’émission de NOx (dioxydes d’azote) fixé par la commission, à savoir un dépassement de plus de cinq fois la norme. »
 

Une nouvelle réglementation sur des tests en conduite réelle ?

 Jacques Rioval assure aux Echos : « Dans le pire des cas, l’un des modèles affiche un dépassement de 4,7 fois la norme. Mais par exemple on est à 1,2 fois pour la Polo ou 0,9 pour le Sharan. Beaucoup de nos concurrents sont nettement au dessus de 5. »

L’article ajoute que « pas moins de sept véhicules Euro 5 d’autres constructeurs dépassent ainsi cette limite. Renault ­– qui fait toujours l’objet d’une enquête de la répression des fraudes –, Opel, Ford... Nombre de constructeurs ont été pointés du doigt par la commission, avec des véhicules qui rejettent, en conduite réelle, des niveaux de polluants très élevés. Tout en taclant indirectement ses concurrents, Volkswagen appelle, comme les autres constructeurs, à la 'mise en place de la nouvelle règlementation (RDE) sur les tests en conduite réelle '. »

Lire l’intégralité de l’article des Echos ici.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche