RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
22/01/2015

Une commission pour préfigurer l’Agence française pour la biodiversité

Jean Camier



Début janvier, le Conseil national de la transition écologique (CNTE) annonce qu’il va se doter d’une commission dédiée à la préparation de l’Agence française pour la biodiversité. Par communiqué France Nature Environnement salue cette initiative.


Une commission pour préfigurer l’Agence française pour la biodiversité
Depuis la présentation fin octobre par Ségolène Royal du projet de création d’Agence nationale pour la biodiversité (AFB), les associations et acteurs du secteur attendent au tournant le ministère. Voulue à l’image de l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (ADME) par certains, les discussions autour de sa fondation ont souligné les désaccords.
 
Le 6 janvier, le Conseil national de la transition écologique (CNTE) annonce qu’il a constitué une commission spécialisée pour accompagner le lancement de l’Agence française pour a biodiversité. C’est une avancée notable qui plaît aux ONG rassemblées dans la fédération France Nature Environnement qui souhaite être associée au projet. « Cette commission, qui sera présidée par Fabienne Allag-Dhuisme, aura pour vocation d'interagir avec les préfigurateurs, de leur apporter l'éclairage des acteurs et d'organiser, le cas échéant, avec eux, des consultations plus larges. Les membres du CNTE sont à présent invités à faire acte de candidature à cette commission spécialisée. France Nature Environnement est évidemment candidate, tant ses attentes vis-à-vis de l'Agence sont nombreuses. »

Pour une agence consensuelle

Cette décision du Conseil national de la transition écologique (CNTE) vise à créer une dynamique positive avant même le lancement de l’Agence. L’astrophysicien, et parrain de la future AFB, Hubert Reeves le confirme en affirmant que cette future institution « doit stimuler des actions menées consensuellement, donc ensemble, c'est-à-dire avec tous les acteurs, et partout sur le territoire, au profit de toute la biodiversité, au-delà des aires protégées et des espèces emblématiques. Tout cela exige des moyens à la hauteur des enjeux. »
 
Ainsi, continue FNE dans son communiqué, « la commission spécialisée du CNTE nous offre la possibilité d'insister sur ces points. Les décisions qui vont être prises en 2015 dans le cadre de cette préfiguration sont d'une extrême importance pour l'Agence que France Nature Environnement souhaite opérationnelle dès le 1er janvier 2016. »





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche