RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
22/11/2016

Un sarcophage géant pour protéger Tchernobyl




Un dôme en acier est cours d’installation au-dessus du réacteur de Techernobyl. Il doit recouvrir celui qui a été installé en 1986. Avec ses 110 mètres de haut et ses 36 000 tonnes, ce sarcophage doit permettre des opérations de décontamination.


A catastrophe de Tchernobyl est encore un dossier ouvert. C’est justement l’une des raisons pour lesquelles les opposants au nucléaire sont aussi nombreux : en cas de catastrophe les conséquences sont incalculables. L’exemple ukrainien est flagrant avec un site fantôme qui encore aujourd’hui représente un danger pour tout un continent.

 

C’est tout de même sous des airs de victoire que les ingénieurs ont présenté cette nouvelle étape dans la gestion de cette catastrophe de 1986. « Lourd de 36'000 tonnes et haut de 110 mètres, ce dôme, déjà assemblé, doit se poser progressivement jusqu'à son emplacement final d'ici la fin novembre. D'une durée de vie d'au moins 100 ans, il va permettre d'effectuer en toute sécurité des opérations de décontamination à l'intérieur du réacteur accidenté » raconte le site Swiss Info .

 

« Pour nous ce dôme, ce n'est pas seulement 36'000 tonnes de métal. Ce sont 36'000 tonnes de confiance dans le succès (de ce projet, ndlr), de confiance en ce site » commenté de son côté le directeur du site, Igor Gramotkine, par communiqué.


Une catastrophe devenue un symbole

Nombreux sont ceux qui se souviennent de l’explosion d’un des réacteurs alors que les responsables de la central opérait un test de sureté… Trente ans après cette catastrophe qui a marqué les esprits avec des milliers de morts et un nombre incalculable de personnes touchés par le nuage toxique, Tchernobyl se dote d’un nouvel outil pour éviter une nouvelle catastrophe. En effet, continue le site helvète, « Le "sarcophage" de béton bâti en 1986 menace de s'écrouler et d'exposer à l'air libre 200 tonnes de magma hautement radioactif. La communauté internationale s'est engagée à financer la construction d'une nouvelle chape plus sûre. A cette fin, un fonds géré par la Berd a été créé et les travaux, réalisés par Novarka, ont débuté en 2012. » C’est de cette initiative qu’est né ce sarcophage aux caractéristiques uniques au monde.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche