RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
15/11/2016

Travailleurs handicapés, le public fait mieux que le privé

Sébastien Arnaud



Dans le public le taux de travailleurs handicapés est de 5,17% contre 3,6% dans le privé. L’administration de l’Etat avance un taux de 4,18%. Des chiffres encourageant qui démontrent une nette progression en quelques années sans pour autant atteindre le minimum légal de 6%.


ILD
ILD
A l’occasion de la semaine pour l’emploi des personnes handicapées, le ministère du travail a publié des chiffres qui permettent de faire le bilan. On apprend ainsi que « Le taux de chômage des handicapés s'élève à 21%, selon l'Association des paralysés de France, plus du double du taux global (9,9%). De plus, les handicapés connaissent des périodes de chômage plus longues : 788 jours de chômage, en moyenne, contre 577 jours pour le reste de la population », écrit Europe 1 , sur son site internet.

Le ministère avance que plus de 400 000 personnes handicapées travaillent dans le privé pour un taux de 3,6% alors que le minimum légal imposé depuis 1987 est de 6%. « Mais qu'en est-il de la fonction publique ? Elle fait mieux mais n'est pas exempt de reproches. Selon les données du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la Fonction publique (FIPHFP), le taux d'emploi des personnes en situation de handicap atteignait 5,17% en 2015. Un plus haut historique, jamais auparavant il n'avait dépassé les 5%. Surtout, l'évolution est positive : le taux était de 4,64% en 2013 et 4,9% en 2014 » avance Europe 1.

Le public fait mieux sauf l’Education nationale

Dans le public, c’est la fonction territoriale qui montre l’exemple avec un taux de 6,22% suivie par l’hôpital avec 5,41%. « Finalement, au sein de la fonction publique, le "mauvais" élève est... l'État. L'administration étatique emploie 4,18% de travailleurs handicapés, un chiffre en progression constante : 3,12% en 2012, 3,63% en 2013 et 3,83% en 2014. C'est certes mieux que le secteur privé mais l'État est toujours loin de l'objectif-cible de 6% » continue l’article.

Si l’Etat est à la traine c’est en grande partie à cause de l’Education nationale qui présente des chiffres à la traine. En 2014, le taux était de 3 ;03% soit un peu plus qu’en 2013 (2,56%) et 2012 (2,16%). Pour sa défense, le ministère explique que 70% des personnes handicapées de l’Education nationale n’ont pas déclaré leur handicap survenu après leur recrutement.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche